Navigation

 
Important :
Vous vous trouvez sur le site des archives euro|topics. Vous pouvez consulter notre revue de presse quotidienne à l´adresse www.eurotopics.net.

Home / Revue de presse / Archives

Il Sole 24 Ore - Italie | vendredi, 23. août 2013

Personne ne veut intervenir

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-Moon, a évoqué de "sérieuses conséquences" si les informations faisant état d'attaques chimiques devaient être confirmées. Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius a appelé à une réaction par la force le cas échéant. Des paroles en l'air, déplore le journal économique libéral Il Sole 24 Ore : "Ce serait si simple, à dix minutes de route du centre de Damas. Quelques kilomètres, et l'on pourrait vérifier si, dans le massacre que les rebelles reprochent au gouvernement, des armes chimiques ont bel et bien été utilisées. … Mais si deux puissances qui ont le droit de veto s'y opposent, ce trajet, si court soit-il, ne peut être effectué. Pékin et Moscou. … En vérité, aucun pays ne semble envisager sérieusement de s'aventurer dans la poudrière syrienne, la France pas plus que les autres. ... Pour les puissances occidentales, opposées à Assad, 100.000 victimes, l'inquiétante montée en puissance de groupes proches d'Al-Qaida, la balkanisation flagrante du conflit et la désapprobation de la Russie et de la Chine sont suffisantes pour renoncer à toute intervention irréfléchie."

» Ensemble de la revue de presse de vendredi, 23. août 2013

Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

D'autre contenu