Navigation

 
Important :
Vous vous trouvez sur le site des archives euro|topics. Vous pouvez consulter notre revue de presse quotidienne à l´adresse www.eurotopics.net.

Home / Revue de presse / Archives / Revue de Presse | 17.11.2015

 

À LA UNE

Opérations antiterroristes à Molenbeek

Dans la banlieue bruxelloise de Molenbeek, un jeune sur deux est au chômage. (© picture-alliance/dpa)

 

Des unités spéciales de la police ont arrêté plusieurs suspects lors d'une opération de grande envergure menée dans le quartier de Molenbeek, à l'ouest de Bruxelles. Dans l'enquête sur les attentats de Paris, une piste mène à ce quartier considéré comme une plaque-tournante du djihadisme. Certains commentateurs préconisent de sévir durement contre ces milieux qui transforment des jeunes en machines à tuer. D'autres appellent les musulmans à se démarquer plus clairement des idéologies radicales.

De Standaard - Belgique

Belgique : il ne sert à rien de se renvoyer la balle

La piste des auteurs des attaques de Paris mène à Molenbeek, commune populaire de l'ouest de Bruxelles. Une question défraie la chronique en Belgique : qui est responsable du déclin de ce quartier et de la radicalisation de sa jeunesse, majoritairement musulmane ? Il ne sert à rien de montrer des coupables du doigt, met en garde le quotidien libéral De Standaard : "Cette tragicomédie n'est d'aucun secours pour une opinion sous le choc. … Si nous ignorons l'ampleur des erreurs politiques commises à Molenbeek ou plus haut, nous ne pouvons pas être sûrs de l'efficacité des mesures prises pour enrayer le radicalisme ailleurs, afin de déjouer d'autres attentats. … La population inquiète conçoit que nul ne puisse lui garantir une sécurité absolue. Mais elle s'attend à ce que tous les responsables tirent à présent les bonnes conclusions. Nous ne sommes pas impuissants contre cet ennemi. Mais nous n'avons pas de temps à perdre en querelles infructueuses." (17.11.2015)

Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

Politiken - Danemark

La lutte antiterroriste commence dans les ghettos

Le combat contre le terrorisme ne peut réussir que si les musulmans y sont associés, souligne le journal de centre-gauche Politiken : "Si l'on veut déclarer la guerre au terrorisme islamiste, il faut s'attaquer aux erreurs de la politique du logement et de l'intégration poursuivie pendant des décennies, de Mjølnerparken [Copenhague] à Molenbeek [Bruxelles]. Il s'agit certes d'un travail de longue haleine. … Nous devons sévir avec vigueur et sans plus tarder contre ces milieux qui transforment en machines à tuer de jeunes musulmans et convertis influençables. La collaboration avec les mosquées et les associations musulmanes locales doit être un élément central de cette politique. Ces dernières peuvent proposer des projets de vie musulmans qui contrastent avec la vision du monde prônée dans de sombres réunions et dans des espaces sectaires sur Internet. Il faut avoir conscience que l'écrasante majorité des imams - de même que l'écrasante majorité des musulmans - a clairement intérêt à combattre les sombres brutes." (17.11.2015)

Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

De Volkskrant - Pays-Bas

L'intégration, seul rempart contre la radicalisation

Les ghettos en Europe tels que la banlieue bruxelloise de Molenbeek sont un vivier de recrutement pour Daech, met en garde le quotidien de centre-gauche De Volkskrant, qui appelle les gouvernements et les communautés musulmanes à redoubler d'efforts pour améliorer l'intégration : "Il faut priver de toute apparence de légitimité ceux qui viennent de déclarer la guerre à l'Europe. La disparition des ghettos en Europe ne suffira pas pour faire disparaître Daech. Mais en menant une politique d'intégration active, les gouvernements européens peuvent contribuer à ternir l'attractivité de ce mouvement terroriste aux yeux des jeunes qui se sentent défavorisés et qui le sont. L'Europe doit se garder de mettre à l'écart les communautés musulmanes. … Celles-ci doivent s'engager en faveur d'une cohabitation pacifique entre musulmans et non musulmans en cet endroit du monde. Cela signifie que l'Etat de droit démocratique doit avoir la primauté sur la solidarité envers leurs coreligionnaires qui ont jusqu'ici soit nié, soit salué le radicalisme." (17.11.2015)

Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

Svenska Dagbladet - Suède

Le tabou des musulmans de Suède

Après la Belgique, la Suède est le pays européen dont le plus grand nombre de ressortissants ont rallié l'organisation terroriste Daech, proportionnellement à sa population. Un problème dont les musulmans de Suède ne parlent pas ouvertement, critique le quotidien conservateur Svenska Dagbladet : "Malheureusement, à ce jour, les communautés musulmanes se sont montrées bien médiocres dans leur lutte contre l'islamisme radical. Ceux qui ont essayé de signaler le problème se sont fait traiter de racistes ou d'islamophobes. On est en droit de se demander pourquoi : [ces communautés musulmanes] condamnent souvent un monde occidental islamophobe désireux de combattre l'islam - des propos que tiennent aussi Al-Qaida et Daech. … Il faut que cela cesse. On ne devient pas défenseur de l'islamisme radical quand on protège les musulmans contre des accusations absurdes. Et il n'y a pas d'islamophobie à voir le grave danger qui émane de l'islamisme radical." (17.11.2015)

Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

Zaman - Turquie

Les imams doivent condamner le terrorisme

Les musulmans dans le monde n'ont pas adopté une position suffisamment claire contre les attentats terroristes commis au nom de l'islam, critique le quotidien islamo-conservateur Zaman : "Il est regrettable de constater que les convictions de la majorité des prédicateurs du monde islamique les empêchent de condamner les actes à l'origine de carnages. Une partie des musulmans est encore incapable de maudire le terrorisme sans réserves. Beaucoup de musulmans érudits n'ont pas été en mesure de déclarer contraire à l'islam la méthode des commandos-suicides. … Le 11 septembre a été un test pour le monde islamique. Or face à des actes de terrorisme factieux qui ont fait s'effondrer les deux tours et périr des milliers de personnes, les maîtres à penser du monde musulman n'ont pas pu, ou n'ont pas voulu, énoncer une condamnation suffisamment claire." (17.11.2015)

Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

POLITIQUE

Le Figaro - France

Aux Etats-Unis de mettre fin au chaos au Proche-Orient

Le président français François Hollande a annoncé un combat impitoyable contre le groupe terroriste Daech. "La France est en guerre", a-t-il déclaré lundi après-midi devant le Congrès à Versailles. Or Paris ne peut mener ce combat seule, prévient le quotidien conservateur Le Figaro, qui réclame le soutien des Etats-Unis : "Leur invasion de l'Irak en mars 2003 les rend responsables de cet immense chaos. … Ce serait pure folie stratégique pour la France que de s'attaquer seule à ce front extérieur. Pour terrasser Daech sur le terrain, il faut une coalition de tous les acteurs régionaux, commandée par un général américain, à l'image de ce qui s'était constitué dans la guerre du Golfe de janvier 1991. C'est seulement dans un tel cadre que pourraient intervenir nos soldats à terre. La France s'était à raison opposée en 2003 à l'invasion de l'Irak. Autant il lui appartient de défendre seule ses citoyens sur son territoire national, autant la remise sur pied du Moyen-Orient est d'abord et avant tout une tâche incombant aux Etats-Unis d'Amérique." (17.11.2015)

Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

Avvenire - Italie

La priorité pour l'Occident : cesser de vendre des armes

Dans son discours devant le Congrès à Versailles, le président François Hollande a évoqué une lutte de longue haleine contre le terrorisme islamiste. Il entend forger une alliance contre Daech et il a obtenu ce mardi le soutien officiel des autres Etats de l'UE. L'Occident devra avant tout s'attaquer aux ventes d'armes, préconise le quotidien catholique Avvenire : "L'Italie est aux côtés de la France l'un des principaux exportateurs d'armes vers les régions arabes, bien qu'il existe dans notre pays une loi de 1990 qui interdise la vente d'armes aux pays en guerre. Les politiques qui versent des larmes - peut-être sincères - et qui déclarent une lutte sans pitié contre le terrorisme sont ceux-là mêmes qui ne font rien pour réduire les exportations d'armes, et qui défendent ces industries nationales cruciales pour le PIB et pour l'emploi. Un moratoire international qui impose l'interdiction absolue de vendre des armes aux pays en guerre ne signerait pas la fin du califat et du terrorisme, mais ce serait une avancée décisive dans la bonne direction. On ne peut alimenter le mal que l'on affirme vouloir combattre." (17.11.2015)

Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

Handelsblatt - Allemagne

Le G20 rejette la solution de la force

Le G20 a décidé lundi lors de son sommet en Turquie de conjuguer ses efforts pour assécher les canaux de financement des terroristes, mieux protéger les frontières et intensifier les échanges entre les services de renseignement. Dans le contexte des attentats de Paris, c'est plus qu'un accord a minima, juge le journal économique libéral Handelsblatt : "Pour les tenants de la ligne dure de ce monde qui parlent déjà d'une offensive au sol contre Daech et voient dans le G20 un géant impuissant, cet accord pourra paraître risible. Mais la posture réfléchie et modérée du G20 est au cœur du message. La communauté des Etats ne se fourvoie pas et se garde bien de répondre elle aussi par la haine et par la violence, bien que la France et les Etats-Unis aient intensifié leurs bombardements contre les terroristes. Il faut croire qu'aucun pays n'est favorable à la solution impitoyable des bombes, comme précédemment en Irak ou en Afghanistan. Mieux vaut initier un processus de paix qui puisse ramener la paix dans le pays sous l'égide des Nations Unies." (17.11.2015)

Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

The New York Times - USA

Vu d'ailleurs : les services secrets européens doivent faire plus

Les Etats européens doivent prendre exemple sur la lutte antiterroriste menée aux Etats-Unis et renforcer leurs activités de renseignement, préconise le quotidien libéral The New York Times : "Les attaques de Paris ont montré avant tout que la planète avait besoin du renseignement et des ressources sécuritaires des Etats-Unis plus encore que de leur puissance militaire. La communauté du renseignement américain constitue la plaque tournante des activités mondiales de l'antiterrorisme, mais les effectifs et la présence géographique de Daech imposent aux Etats-Unis de débloquer plus de ressources encore. L'Europe doit redoubler d'efforts et contribuer à créer la base d'une collaboration approfondie. L'Europe, déjà désavantagée par sa situation géographique, doit faire beaucoup plus." (15.11.2015)

Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

Blog EUROPP - Royaume-Uni

Grande-Bretagne/UE : un partenariat modèle pour la Turquie ?

Le Premier ministre britannique David Cameron a présenté il y a une semaine les projets de réforme qu'il exige de l'UE en contrepartie du maintien de la Grande-Bretagne dans l'Union. En cas de Brexit, le partenariat entre la Bretagne et l'UE pourrait constituer un modèle intéressant, estime le politologue Sinan Ülgen sur le blog EUROPP de la London School of Economics : "Bruxelles et Londres seraient alors contraintes de créer une nouvelle forme d'association qui permettrait, d'une part, d'établir certaines exceptions pour garantir la participation de la Grande-Bretagne au marché unique, et, de l'autre, d'accorder à Londres une certaine influence décisionnelle à Bruxelles. Il n'existe à l'heure actuelle aucun modèle d'association qui puisse être considéré pratiquement comme une 'adhésion virtuelle'. … Si la Grande-Bretagne et l'UE peuvent créer un nouveau modèle de partenariat, celui-ci pourrait fort probablement servir de modèle d'ancrage de la Turquie dans l'UE." (14.11.2015)

Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

Adevârul - Roumanie

Roumanie : un cabinet qui sapera le pouvoir des anciens partis

Le nouveau Premier ministre roumain désigné, Dacian Cioloş, a présenté dimanche son gouvernement d'experts. Le Parlement devrait décider mardi de le valider ou non. Ce cabinet pourrait permettre de briser le pouvoir sclérosé des deux grands partis, se réjouit le quotidien Adevărul : "Le premier grand défi pour le gouvernement de technocrates est le débat qui s'annonce sur le prochain budget. Car il sera question de la modification de la législation électorale, et plus concrètement de la réintroduction d'un scrutin à deux tours aux élections locales. Ceci ne plaira ni aux sociaux-démocrates du PSD ni aux libéraux-démocrates du PNL, qui s'efforceront très certainement de défendre leurs barons locaux. Une réforme dans ce domaine affaiblirait le système de pouvoir du PSD et du PNL. Car ce serait l'occasion pour d'autres partis de remporter les postes de maire - un tremplin nécessaire pour arriver au pouvoir au niveau national." (17.11.2015)

Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

RÉFLEXIONS

Slobodna Dalmacija - Croatie

La tragédie de Paris, le quotidien du Proche-Orient, par Ante Tomić

Si l'on songe à ce que le monde occidental fait depuis des années au Proche-Orient, on ne peut s'étonner des attentats commis à Paris, estime Ante Tomić, journaliste au quotidien libéral Slobodna Dalmacija : "On est bien sûr surpris d'apprendre que des bombes ont explosé dans les rues de Paris et que des innocents ont été fauchés par les balles ; il est criminel de commettre de tels actes dans une métropole occidentale catholique. Mais pour dire les choses sans ambages, ce vendredi était-il différent de ce que notre monde catholique fait depuis des décennies au monde arabo-musulman ? … L'âme d'une majestueuse ville européenne a été blessée vendredi, mais voyez-vous, il existe aussi de belles villes dans le monde arabe. L'une des pires journées survenues dans l'histoire de Paris n'est pour beaucoup de villes du Proche-Orient et d'Afrique du Nord que la routine quotidienne, normale et détestable. C'est la raison pour laquelle, avant de demander de quelles personnes il peut s'agir, nous devrions nous demander quel genre de personnes nous sommes." (17.11.2015)

Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

ÉCONOMIE

Wirtschaftsblatt - Autriche

La lutte antiterroriste va révolutionner l'industrie de l'armement

La lutte des Etats occidentaux contre des armées irrégulières comme la milice terroriste Daech révolutionnera la politique de sécurité et l'industrie de l'armement, prédit le journal libéral économique Wirtschaftsblatt : "La seule et unique chose qui comptera seront des informations permettant de procéder par des opérations ciblées à l'intérieur et à l'extérieur de l'UE. Cette nouvelle forme de guerre asymétrique devra donc entraîner un changement de perspective dans la politique de sécurité et, par conséquent, dans les dépenses militaires des Etats. L'importance des armées régulières et des industries en amont sera appelée à s'amoindrir, tandis que les services secrets gagneront en importance. … Affranchis de tout débat politique sur la protection des données, ces secteur industriels proposeront tôt ou tard la technique de surveillance électronique qui fera d'eux les étoiles montantes d'une industrie de l'armement de type nouveau." (17.11.2015)

Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

To Vima Online - Grèce

Athènes renforce sa sécurité et celle de l'Europe

Athènes a indiqué mardi matin être parvenue à un accord avec ses créanciers internationaux sur la question des réformes financières, ouvrant la voie au versement d'aides de plusieurs milliards d'euros. Compte tenu des attaques terroristes à Paris, la stabilité est également l'objectif prioritaire pour la Grèce, souligne le journal en ligne libéral To Vima : "La Grèce, appartenant à l'Europe et assumant le rôle contraint de surveillante des frontières, n'est pas épargnée par ce climat de peur et d'insécurité. En raison des énormes vagues de réfugiés auxquelles elle est confrontée, mais aussi et surtout de par ses propres problèmes. Il nous appartient à nous tous, mais surtout au gouvernement, de minimiser les risques. … Le plus important est de restaurer la confiance et la stabilité politique et économique. … Dans un monde et dans une Europe marqués par le retour de l'incertitude, nous n'avons pas le droit de venir ajouter notre propre incertitude." (17.11.2015)

Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

SPORT

Nemzeti Sport - Hongrie

Football : jour historique pour le onze hongrois

La sélection nationale de football hongroise s'est qualifiée dimanche pour l'Euro 2016 après avoir remporté son match retour de barrages 2:1 contre la Norvège. Un succès historique, souligne le journal sportif Nemzeti Sport : "Pour obtenir cette qualification, les joueurs ont mené un combat engagé et magnifique. Une catharsis que les fans de football hongrois attendaient depuis le Mondial 1986, le dernier grand tournoi international pour lequel le onze national s'était qualifié. Bien sûr, ce triomphe ne suffira pas à ressusciter le football hongrois. Et les clubs hongrois ne se qualifieront pas automatiquement pour la Ligue des champions ou la Ligue Europa. Les stades du pays ne se rempliront pas non plus du jour au lendemain. Mais ce succès offre la possibilité au football hongrois de sortir de la crise qui le mine depuis des décennies." (16.11.2015)

Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

D'autre contenu