Navigation

 
Important :
Vous vous trouvez sur le site des archives euro|topics. Vous pouvez consulter notre revue de presse quotidienne à l´adresse www.eurotopics.net.

Home / Les paysages médiatiques en Europe / Eclairages

Lettonie : piètre confiance dans la presse


La crise économique et l'avènement des nouveaux médias ont rudement malmené le marché des médias en Lettonie. Le chiffre d'affaires de la plupart des médias reste en-deçà de leur niveau de 2008. Ce sont les médias papier qui ont le plus souffert : le quotidien Diena, par exemple, a enregistré une chute de 70 pour cent du nombre de ses abonnements. Les recettes publicitaires ont plongé, notamment sous l'effet de l'envolée des médias en ligne. Deuxième journal du pays en popularité, Latvijas Avize est le seul à ne pas avoir essuyé de pertes financières.

Journaux lettons.
(© picture-alliance/dpa)


La confiance de l'opinion dans les médias ne cesse de se dégrader. En raison de l'opacité fréquente qui entoure les relations de propriété, il arrive souvent que les lecteurs n'aient qu'une idée bien vague du commanditaire d'un journal ou d'une chaîne de télé. Des changements de propriétaires fréquents et l'exploitation par certains propriétaires de leurs médias comme vecteur de leurs intérêts personnels ébranlent la confiance en une couverture objective.

De plus, ces dernières années, l'Etat s'est plusieurs fois immiscé dans le travail des journalistes lettons. Citons l'exemple de l'affaire dite Neo, en 2010, où la police avait saisi l'ordinateur de la journaliste TV Ilze Nagla.

Au demeurant, la plupart des éditeurs ou propriétaires de médias de langue lettone accordent aux rédactions une grande indépendance. On ne peut pas en dire autant des médias de langue russe. Les deux grands journaux russophones MK Latvija et Vesti sont très proches du parti Harmonie, lui-même très proche de l'Etat russe. Ces journaux se font généralement l'écho des positions officielles de la Russie sur les Etats baltes.

Un tiers des habitants de la Lettonie étant russophone, les médias de langue russe sont très lus. MK Latvija est le journal le plus populaire de Lettonie.

l'O.N.G. internationale Freedom House a pointé qu'un nombre trop important de médias étaient détenus par un seul propriétaire - une autre conséquence de la crise des médias. C'est dans le domaine de la télévision que cette concentration est la plus flagrante. Un tiers des 15 chaînes les plus populaires appartient à Baltijas mediju alianse (Alliance des médias baltes) tandis qu'un autre tiers dépend du groupe suédois MTG.

En 2012, le bureau de recherche d'investigation re:baltica a été fondé à Riga dans l'objectif de promouvoir le journalisme indépendant dans les pays baltes. Les articles de ses journalistes sont actuellement relayés par tous les journaux et portails en ligne importants de Lettonie.

Classement pour la liberté de la presse :

Reporters sans frontières : rang 28 (2015)
Freedom House : rang 49 (2014)

Médias de ce pays sur euro|topics

 

© Bundeszentrale für politische Bildung

Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

D'autre contenu