Navigation

 
Important :
Vous vous trouvez sur le site des archives euro|topics. Vous pouvez consulter notre revue de presse quotidienne à l´adresse www.eurotopics.net.

Home / Les paysages médiatiques en Europe / Eclairages

Irlande : une forte concentration des médias


La concentration des médias irlandais qui a résulté de la crise est telle qu'elle interpelle même les politiques. Le ministre irlandais de la Communication, Alex White, a présenté en décembre 2014 de nouvelles directives visant à enrayer une poursuite de la monopolisation des médias. Celles-ci ne changeront toutefois rien aux positions hégémoniques déjà mises en place, comme le soulignent certains avis critiques.

Le journal le plus ancien du pays.
(© picture-alliance/dpa)


A lui seul, le groupe Independent News and Media (INM) détient 40 pour cent du marché des quotidiens et des journaux du dimanche. La crise financière qui a durement touché l'Irlande a aggravé encore cette concentration. Selon une étude menée par les éditeurs de presse irlandais, quatre Irlandais sur cinq n'en sont pas moins restés des lecteurs de journaux assidus.

Avec un tirage quotidien de 112.000 exemplaires, le quotidien conservateur The Irish Independent reste leader du marché. Le journal le plus ancien du pays est The Irish Times, titre libéral fondé en 1859. L'un des premiers à identifier l'importance croissante d'Internet, il a joué un rôle pionnier en élargissant son offre en ligne. Des portails d'information économique tels que Businessworld.ie et thejournal.ie sont eux-aussi en train de marquer des points. Quelque 78 pour cent de la population irlandaise sont internautes et en 2013, le nombre des lecteurs de portails d'information en ligne avait augmenté de 26 pour cent par rapport à l'année précédente.

Les publications en gaélique, généralement subventionnées par l'Etat pour encourager la pratique de la langue nationale irlandaise que seuls 40 pour cent de la population maîtrisent encore, à des degrés variables, font figure d'exception dans le paysage médiatique irlandais. La chaîne de télévision publique TG4 et six stations de radio diffusent leur programme exclusivement en gaélique. Le dernier quotidien en langue gaélique, Lá Nua, a toutefois cessé de paraître en décembre 2008.

Dans la droite ligne du modèle médiatique libéral anglo-saxon, les partis politiques ont une très faible emprise sur la presse. Des intérêts commerciaux occupent le devant de la scène. Les médias britanniques sont largement présents, tant en République d'Irlande qu'en Irlande du Nord, sous une forme très marginalement adaptée au lectorat irlandais.

Le conflit nord-irlandais, qui a opposé pendant 30 ans les protestants unionistes aux séparatistes catholiques, a par intermittence entraîné des restrictions de la liberté de la presse qui ont particulièrement touché la République d'Irlande. Depuis l'Accord du Vendredi saint, qui a pacifié le conflit en 1998, la liberté de la presse est garantie.

Classement pour la liberté de la presse :

Reporters sans frontières : rang 11 (2015)
Freedom House : rang 15 (2014)

Médias de ce pays sur euro|topics

 

© Bundeszentrale für politische Bildung

Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

D'autre contenu