Navigation

 
Important :
Vous vous trouvez sur le site des archives euro|topics. Vous pouvez consulter notre revue de presse quotidienne à l´adresse www.eurotopics.net.

Home / Sources / Articles / Choix

Kathimerini - Grèce | mercredi, 7. mai 2014

La guerre des mots dans la crise ukrainienne, par Pantelis Boukalas

Dans le quotidien conservateur Kathimerini, le chroniqueur Pantelis Boukalas s'interroge sur le recours systématique aux termes "pro-russe" et "pro-européen" dans la couverture de la crise ukrainienne : "Il y a d'un côté les forces pro-occidentales et de l'autre les forces pro-russes. C'est ce que répètent les médias en permanence. … Le gouvernement de Kiev qualifie de terroristes les forces 'pro-russes', lesquelles ne le reconnaissent pas en raison de son idéologie 'fasciste'. Les médias occidentaux, en revanche, qualifient de 'pro-occidentales' toutes les autres forces en jeu. Y compris le mouvement nazi Pravy Sektor, qui en plus d'être le bras paramilitaire du gouvernement, est le véritable maître en Ukraine. L'Ouest continue de prendre sous sa protection des nazis, ou du moins ne les condamne pas directement, parce que ceux-ci font tout de même partie des forces 'pro-occidentales', comprendre 'tolérantes, démocratiques et civilisées'. Ce sont bien les attributs de notre identité occidentale, n'est-ce pas ? Qu'y a-t-il de pro-occidental à brûler vives des personnes [incendie du bâtiment syndical à Odessa] ? Ou à achever à coups de bâton celles qui avaient sauté des fenêtres pour échapper aux flammes ?"

» Ensemble de la revue de presse de jeudi, 8. mai 2014

Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

D'autre contenu