Navigation

 
Important :
Vous vous trouvez sur le site des archives euro|topics. Vous pouvez consulter notre revue de presse quotidienne à l´adresse www.eurotopics.net.

Home / Liste des auteurs


Zumach, Andreas


RSS S'abonner aux textes de "Zumach, Andreas" sous forme de fil RSS


Dans la revue de presse européenne, euro|topics a cité jusqu'à présent 5 articles de l'auteur.


Die Tageszeitung taz - Allemagne | 20.02.2015

Une mission policière de l'UE n'apporterait pas la paix

Après son retrait de Debaltseve, le président ukrainien Petro Porochenko préconise le déploiement dans son pays de policiers européens mandatés par l'ONU. Or une pareille mission n'a aucune chance de fonctionner, écrit le quotidien de gauche taz : "Premièrement, l'UE est bien trop impliquée dans le conflit. Deuxièmement, rien ne permet de supposer qu'une mission policière européenne, faiblement armée, réussisse à s'imposer à ses détracteurs armés mieux que les observateurs non armés de l'OSCE n'y étaient parvenus. A cette fin, l'idéal serait une troupe de l'ONU bien équipée et constituée de casques bleus issus d'Etats non impliqués, directement ou indirectement, dans le conflit ukrainien. Mais toutes ces spéculations sont vaines. Car un mandat du Conseil de sécurité de l'ONU pour une présence en Ukraine, quelle que puisse en être la forme, plus conséquente que la mission actuelle de l'OSCE, largement impuissante, échouera face au veto que Moscou ne manquera pas de lui opposer."

Die Tageszeitung taz - Allemagne | 24.08.2010

Le référendum est un avertissement

La Suisse a le taux de crimes capitaux et de délits sexuels le plus bas d'Europe. Mais les initiatives populaires visant au rétablissement de la peine de mort, comme celle qui vient d'etre annulée en Suisse, ont des chance de réussir, estime le quotidien de gauche die tageszeitung: "Certaines parties de la classe politique ne cessent d'attiser et d'instrumentaliser avec succès ces craintes pour leurs propres intérêts, avec l'aide de certains médias. Ce serait une conclusion hâtive que de considérer l'initiative populaire pour la réintroduction de la peine de mort en Suisse comme une confirmation des réserves fréquentes prononcées en Allemagne, contre un élargissement de la démocratie représentative par l'introduction d'éléments plébiscitaires. Cette initiative envoie un signal d'avertissement précoce auquel, espérons-le, l'opinion publique en Suisse et à l'étranger ne réagira pas uniquement par l'indignation et les réticences issues du droit international."

Die Tageszeitung taz - Allemagne | 29.05.2008

Une lacune du contrat dangereuse

Le quotidien de gauche met en doute la viabilité du projet d'interdiction des bombes à sous-munitions. "Cette fois les lacunes du contrat sont bien plus grandes et malheureusement bien plus dangereuses [que dans le cas des précédents traités de désarmement]. Le mérite contestable en revient essentiellement au gouvernement fédéral [allemand]. … Heureusement, les demandes continuelles du gouvernement fédéral d'une exception à l'interdiction ou du moins d'un report de l'interdiction pour les M-85 (qui représentent 95 pour cent des réserves actuelles de munitions à sous-munitions de l'armée fédérale) ont au moins échoué à Dublin. Que le ministère des Affaires étrangères qualifie ces demandes après coup de 'propositions de médiation' est grotesque. Il reste à espérer que le gouvernement fédéral tienne ses promesses de détruire les munitions et ne fasse pas de profit en les bradant sur le marché mondial de l'armement dans les huit mois qui nous séparent encore de l'entrée en vigueur du traité d'interdiction."

Die Tageszeitung taz - Allemagne | 23.08.2007

Moscou s'immisce dans la course au FMI

Andreas Zumach, s'il salue "l'ouverture à la concurrence des postes internationaux", s'interroge toutefois sur les motivations qui ont poussé le gouvernement russe à présenter la candidature de Josef Tosovsky. "Croit-on à Moscou que Tosovsky a la moindre chance d'être élu par les 185 pays du FMI, malgré ses qualifications ? Et ce, d'autant que le gouvernement tchèque ne soutient pas sa candidature (...) Moscou ne devrait pas parvenir à diviser l'UE. Toutefois, la candidature de Josef Tosovsky pourrait encourager des hommes et des femmes de pays du Sud, qui sont intéressés par le poste de directeur du FMI et qui ont les qualifications nécessaires - comme par exemple le ministre des Finances d'Afrique du Sud, Trevor Manuel - à déposer officiellement leur candidature. Il y aurait alors une chance de mettre fin à la règle implicite et douteuse convenue entre Bruxelles et Washington, qui veut que le directeur général du FMI soit toujours nommé par l'UE et le président de la Banque mondiale par les Etats-Unis."

Die Tageszeitung taz - Allemagne | 18.07.2006

L'Europe en mission de paix au Proche-Orient ?

Au lendemain de la proposition du secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, d'envoyer une force internationale de paix au Liban, Andreas Zumach rappelle que des troupes chargées d'une mission d'observation sont déjà sur place depuis quatre ans. "Afin d'apaiser le conflit, il ne faudrait pas seulement envoyer un fort contingent des Nations unies au Sud-Liban, mais également des deux côtés de la frontière libano-israélienne. La mission de ces troupes ne serait pas seulement de contrôler l'arsenal de missiles du Hezbollah et de mettre un terme aux bombardements d'Israël, mais également d'empêcher de futures agressions du Liban par les forces israéliennes".

» Liste des auteurs


Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

D'autre contenu