Navigation

 
Important :
Vous vous trouvez sur le site des archives euro|topics. Vous pouvez consulter notre revue de presse quotidienne à l´adresse www.eurotopics.net.

Home / Liste des auteurs


Zeimes, Josée


RSS S'abonner aux textes de "Zeimes, Josée" sous forme de fil RSS


Dans la revue de presse européenne, euro|topics a cité jusqu'à présent 3 articles de l'auteur.


Le Jeudi - Luxembourg | 04.10.2007

L'identité multiple des Luxembourgeois mise en scène

Josée Zeimes évoque le Festival transfrontalier Total Théâtre, qui s'est ouvert par la pièce 'Now here & nowhere'. Les personnages y parlent plusieurs langues, l'allemand, le français, l'anglais et le luxembourgeois. "Dans une scène significative, deux femmes se parlent, l'une en français, l'autre en allemand, sans comprendre la langue de l'autre, mais elles se comprennent par l'émotion transmise. La langue ne sert pas seulement à communiquer par des mots mais elle vit par les sentiments dégagés. (...) Pourtant la langue se heurte à des limites, elle contribue à l'identité, comme un facteur parmi d'autres. Finalement les personnages ne se trouvent pas, dansent la même ronde interminable; ils restent étrangers face aux autres et surtout face à eux-mêmes. [Il s'agit d'] une pièce singulière sur l'identité du Luxembourgeois confronté au multilinguisme."

Le Jeudi - Luxembourg | 23.05.2006

L'écriture théâtrale de Werner Schwab

Josée Zeimes dresse un portrait de l'auteur autrichien Werner Schwab (1958-1993) dont la pièce 'Extermination du peuple ou mon foie n'a pas de sens' vient d'être jouée au Théâtre d'Esch. "La langue schwabienne est une écriture puissante, destructive et drôle, qui grouille de métaphores frappantes (...). Werner Schwab s'inscrit dans la lignée de Thomas Bernhardt et d'Elfriede Jelinek, étalant sa répugnance à l'égard de la société autrichienne ultra-catholique et fascisante. Il s'attaque au peuple, à ses visions et utopies et, en général, à la condition de l'Homme : les personnages se caractérisent par un manque d'identité, ils se retrouvent sans moyens pour vivre dans ce monde absurde et s'égarent dans les contradictions de leurs propos. Or le langage est aussi ce qui leur donne quelque consistance et les sauve du vide."

Le Jeudi - Luxembourg | 16.02.2006

Une pièce de théâtre au goût acide

Le metteur en scène luxembourgeois Paul Kieffer et son compatriote Guy Rewenig, journaliste et écrivain, proposent au théâtre du Centaure (Luxembourg) quatre pièces courtes regroupées dans un spectacle multilingue baptisé Pääsch Melba (Pêche melba). "Le titre évoque le sucré, le mélange fruit, glace, chantilly, un délicieux dessert pour beaucoup; transposé, ce titre renvoie en général au doux, à la chair juteuse dont on a retiré le dur noyau. En politique par exemple, pour faire avaler la pilule indigeste, on l'enrobe d'un bel emballage. Ainsi la cruelle réalité perd son goût acide et inhumain", écrit Josée Zeimes. "Le spectacle dénonce, avec une ironie mordante et un don d'invention, un monde manipulé par celui qui détient, même temporairement, le pouvoir (...)".

» Liste des auteurs


Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

D'autre contenu