Navigation

 
Important :
Vous vous trouvez sur le site des archives euro|topics. Vous pouvez consulter notre revue de presse quotidienne à l´adresse www.eurotopics.net.

Home / Liste des auteurs


Zeeman, Michaël


RSS S'abonner aux textes de "Zeeman, Michaël" sous forme de fil RSS


Dans la revue de presse européenne, euro|topics a cité jusqu'à présent 4 articles de l'auteur.


De Volkskrant - Pays-Bas | 04.05.2009

Elections européennes : les députés européens se laissent étouffer

L'intérêt pour les élections européennes est faible, écrit le journaliste Michael Zeeman dans le quotidien progressiste de gauche De Volkskrant. La raison : l'indifférence et l'ignorance. Mais les parlementaires européens sont également à blâmer : "Le semestre dernier, celui de la crise financière, a montré comment la politique européenne, lorsqu'il y a vraiment un problème, est effectuée au niveau des gouvernements. Le Parlement européen est alors laissé à l'écart, on ne demande même pas une approbation consécutive. Ce qui est étrange, c'est que les têtes de liste [néerlandais] semblent trouver cela très bien. On ne les entend pas sur ce sujet. La levée des frontières entre les pays de l'UE a crée un nouvel espace. … La zone supra-nationale qui a été créée est trop peu exploitée sur le plan politique et administratif. Mais les politiques qui devraient s'en charger, les parlementaires européens, se laissent étouffer par les dirigeants de leurs partis nationaux."

De Volkskrant - Pays-Bas | 12.02.2009

Les critiques hypocrites de l'interdiction d'entrée en Grande-Bretagne de Wilders

Le gouvernement britannique a interdit au populiste néerlandais de droite Geert Wilders d'entrer en Grande-Bretagne, où ce dernier devait présenter son film contre l'Islam 'Fitna' sur invitation de la chambre des Lords. L'essayiste Michaël Zeeman commente l'indignation que cette interdiction d'entrée a provoqué aux Pays-Bas. "On obtient plus facilement la liberté d'expression … à l'étranger que dans son propre pays. … Imaginons que quelqu'un ait invité [le populiste de droite autrichien] Jörg Haider dans un but parlementaire ou extra-parlementaire. Aurait-on aussi réagi de manière aussi sympathique ? Je me souviens encore très bien de la mise en danger des relations avec l'Autriche lorsque des fascistes déguisés en chanteurs de tyrolienne avec leurs petits chapeaux de chasse avaient voté pour lui et que la collaboration avec ses partisans au Parlement européen avait dû être stoppée. Wilders serait-il autorisé à inviter Jean-Marie Le Pen pour une soirée diapos au Parlement ? … L'enthousiasme contenu désormais dans les critiques exprimées contient pourtant une part insupportable d'hypocrisie. Ceux qui se dressent bien droits aujourd'hui sont les lèches-bottes d'hier."

De Volkskrant - Pays-Bas | 09.10.2008

La grossièreté des Néerlandais sur Internet

Les sites Internet et les blogs néerlandais regorgent de menaces et d'insultes. D'après une étude, ce phénomène est unique en Europe. Le quotidien De Volkskrant voit là une continuité de l'histoire néerlandaise dont il faut avoir honte : "Un aperçu des récompenses anonymes accordés aux Néerlandais qui dénonçaient avec concupiscence leurs voisins juifs pendant l'occupation allemande pour gagner quelques marks, ... montre que les bloggeurs déchaînés se situent dans une tradition d'une lâcheté écœurante : les Néerlandais, un peuple de délateurs secrets et de grossiers personnages, à l'esprit trop étroit pour dire ouvertement leur nom et assumer leurs opinions malfaisantes. Mais ils ne sont pas seuls. Car comme les fonctionnaires de l'époque qui ne posaient pas de questions, ce sont aujourd'hui les webmasters qui n'interviennent pas et se défendent en permanence, en prétextant que l'anonymat fait désormais partie d'Internet, même en ce qui concerne les insultes, le dénigrement ou les offenses contre des personnes dont le nom et la position sont connus."

De Volkskrant - Pays-Bas | 04.09.2008

Un reportage très critiqué

Dans le quotidien De Volkskrant, le chroniqueur Michael Zeeman critique sévèrement un reportage de la chaîne de télévision publique NPS sur le Congrès du Parti démocrate à Denver. "Est-ce ce qu'on apprend au lycée ? Une perte de mémoire assortie d'une admiration inconsciente ? … Je n'apprécie pas trop les rassemblements de partis dans les stades parfaitement mis en scène et merveilleusement filmés – entre les 'yes, we can' et le 'triomphe de la volonté', il n'y a en outre pas de grosse différence sémantique. Les organisateurs de la convention ont à mon avis un peu trop regardé les films de Leni Riefenstahl. Ce n'est pas le cas des deux psychopathes haletants que NPS a dépêchés comme 'reporters'. Ils ne savaient rien et n'auraient … pas même été capables de dire où ils se trouvaient. Ils étaient 'pour' et ils l'ont bien fait remarquer. Peut-on encore s'étonner … de la perte de confiance dans les médias établis ? "

» Liste des auteurs


Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

D'autre contenu