Navigation

 
Important :
Vous vous trouvez sur le site des archives euro|topics. Vous pouvez consulter notre revue de presse quotidienne à l´adresse www.eurotopics.net.

Home / Liste des auteurs


Stepisnik, Matija


RSS S'abonner aux textes de "Stepisnik, Matija" sous forme de fil RSS


Dans la revue de presse européenne, euro|topics a cité jusqu'à présent 3 articles de l'auteur.


Večer - Slovénie | 07.10.2015

Le gouvernement slovène fait main basse sur une bad bank

Ljubljana a congédié prématurément mardi Lars Nyberg et Torbjörn Mansson, les deux responsables suédois de la bad bank slovène. Le motif officiellement invoqué : des salaires exorbitants qu'ils se seraient généreusement accordés. Le quotidien libéral Večer pense pour sa part que le gouvernement veut faire main basse sur la banque : "Le commentaire du gouvernement hier sur l'exclusion de Mansson et Nyberg n'était pas particulièrement convaincant, si bien qu'on ne peut pas exclure que des intérêts politiques soient en jeu. Les futures nominations que fera la coalition le montreront. Le problème clé de la bad bank n'est pas les salaires, mais une surveillance institutionnelle insuffisante. A l'avenir, il se pourrait que la bad bank soit contraire aux intérêts des contribuables et que, par le biais des privatisations, elle exerce une influence majeure sur l'économie et la politique du pays."

Večer - Slovénie | 20.12.2012

La Cour constitutionnelle slovène perd toute crédibilité

En Slovénie, le référendum sur le projet de bad bank et de holding nationale n'aura pas lieu, la Cour constitutionnelle ayant déclaré mercredi les référendums anticonstitutionnels. Elle considère que le fonctionnement efficace du pays passe avant le droit de demander un référendum. Le quotidien conservateur Večer constate que cette décision sape la confiance qu'ont les citoyens dans l'Etat de droit : "En rendant ce verdict, la Cour constitutionnelle s'est elle-même privée d'une bonne partie de son autorité et de sa crédibilité, notions qui de toute façon manquent actuellement aux institutions étatiques. Les juges ont notamment ainsi confirmé que la politique d'austérité du gouvernement était la seule issue possible. Endosseront-ils aussi les conséquences de ce verdict considéré par beaucoup comme douteux ? En rendant ce verdict, le protecteur suprême de l'ordre constitutionnel a lui-même fait douter de son caractère apolitique et du fait que le contenu constitutionnel ne s'adaptait pas aux constellations politico-économiques. Personne ne comprend manifestement (plus) ici la défiance exprimée dans les rues et sur les places de Slovénie à l'égard de la politique et de l'Etat de droit."

Večer - Slovénie | 25.03.2009

La Slovénie n'est pas la seule à avoir des réserves sur l'adhésion de la Croatie à l'UE

Les ministres des Affaires étrangères slovène et croate rencontrent le commissaire européen à l'Elargissement Olli Rehn pour discuter des issues au litige frontalier. Préalablement à cette visite, le Premier ministre croate Ivo Sanader avait fait du lobbying auprès du Parti populaire européen conservateur pour obtenir une prise de position favorable à la Croatie, en vain. C'est ce que commente le quotidien Večer : "Au sein du PPE on est également conscient du fait que la Slovénie n'est pas la seule à avoir des réserves à l'encontre de la Croatie. Pour de nombreux pays comme les Pays-Bas, il est très important de voir comment Serge Brammertz, le procureur général du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie de La Haye, évaluera la Croatie. Et celui-ci était très critique à l'égard de la Croatie ces derniers temps. La rhétorique magistrale de Zagreb entre-temps ne faiblit pas. Cela s'explique par le contexte des prochaines élections locales et par le fait que l'on veut détourner l'attention des difficultés du gouvernement à gérer la crise et à mener à bien certaines réformes."

» Liste des auteurs


Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

D'autre contenu