Navigation

 
Important :
Vous vous trouvez sur le site des archives euro|topics. Vous pouvez consulter notre revue de presse quotidienne à l´adresse www.eurotopics.net.

Home / Liste des auteurs


Riotta, Gianni


RSS S'abonner aux textes de "Riotta, Gianni" sous forme de fil RSS


Dans la revue de presse européenne, euro|topics a cité jusqu'à présent 5 articles de l'auteur.


La Stampa - Italie | 12.09.2012

Pour Gianni Riotta, la peur de la crise supplante celle du terrorisme

A l'occasion de la cérémonie commémorative du onzième anniversaire des attentats de New York, les discours politiques n'étaient pas au programme cette année. La presse n'a pas consacré de unes au 11-Septembre, les citoyens se sentent aujourd'hui moins menacés par le terrorisme que par la crise économique, explique l'écrivain Gianni Riotta dans le quotidien libéral La Stampa : "Aujourd'hui, une autre commémoration inspire plus de crainte : le 15 septembre, qui marque le quatrième anniversaire de la faillite de la banque d'investissement Lehman Brothers. Elle a marqué, selon de nombreux experts, le début de la plus grande crise économique mondiale depuis le crash boursier de 1929. Le risque terroriste existe toujours, les Américains le savent. … Mais l'homo sapiens dispose de gènes extraordinaires, qui lui permettent de toujours considérer le danger proche comme le plus réel. … En Amérique, mais aussi en Europe et en Italie, la peur du 11-Septembre est moins importante que l'inquiétude liée au 15 septembre 2008. … Les conséquences de la crise déterminent bien plus souvent nos cauchemars que les terroristes salafistes qui se terrent dans des grottes, armés de kalachnikovs."

La Stampa - Italie | 14.12.2011

La crise favorise les crimes xénophobes

Un membre présumé de l'extrême droite a abattu mardi à Florence deux Sénégalais en pleine rue avant de se suicider. Il existe un lien entre la crise de la dette européenne et ce crime, estime l'écrivain Gianni Riotta dans le quotidien libéral La Stampa : "Ce lien n'est peut-être pas évident de prime abord. Au-delà des élégants diagrammes des économistes et des tracts furibonds des groupes d'extrême droite, on constate que le poison de notre histoire ressort de notre inconscient en période de récession. Au cours de ces quelques mois de débats sur l'euro, les clichés les plus sordides ont resurgi de nos pires souvenirs. La récession produit de la colère, a écrit le prix Nobel Paul Krugmann, en incitant à ne pas revenir aux hostilités d'avant-guerre. … Je ne crois pas que l'histoire se répète. Je crains néanmoins que dans la difficile période économique qui nous attend, la faute soit rejetée sur les plus faibles et que la xénophobie se répande largement."

Il Sole 24 Ore - Italie | 31.01.2010

Préserver la liberté sur Internet

La manipulation et la censure progressent sur Internet et menacent la liberté du réseau, prévient le journal économique Il Sole 24 Ore : "Nous ne savons que trop bien ce que nous pouvons faire pour Internet : nous pouvons le libérer de ceux qui s'enrichissent des idées des autres, qui étouffent les débats dans l'œuf et qui ne tolèrent pas l'avis des autres. … Si nous ne parvenons pas à remporter ce combat, si le droit du plus fort l'emporte, ce ne sera pas seulement la défaite d'un secteur professionnel ou d'un journal mais la fin de la liberté du débat et des idées. Cela aurait pour conséquence un populisme dans lequel les gouvernements des démocraties postmodernes, comme les régimes autoritaires, apprendraient à manipuler les moteurs de recherche à leur avantage, à ignorer les blogs ou à censurer et à supprimer l'opinion publique. Aux Etats-Unis et en Europe, comme en Chine et en Russie, les signes sinistres en ce sens ne manquent pas."

Corriere della Sera - Italie | 31.07.2006

Quel scénario après le drame de Cana ?

Déplorant la mort des enfants de Cana, l'éditorialiste Gianni Riotta estime que la responsabilité en revient au Hezbollah qui tend un piège à Israël. "Leaders confus, diplomates impuissants, observateurs candides, quiconque se fait des illusions sur une paix rapide entre Israël et le Hezbollah libanais est confronté avec Cana à ce que l'écrivain russe Vassili Grossman a appelé 'la féroce réalité de la guerre' (…). La féroce réalité de la guerre est que le Hezbollah veut attirer Israël dans dix, cent, mille Cana, selon les enseignements de Guevarra, le maître de la guérilla (...). En juillet 2006, la féroce réalité de la guerre s'appelle la mort pour les enfants libanais, la terreur pour les villes d'Israël et la fin de l'équilibre précaire au Moyen-Orient".

Corriere della Sera - Italie | 21.12.2005

L'Italie dans la tourmente

"Le 8 septembre 2001, le gouverneur de la banque européenne Wim Duisenberg et celui de la banque d'Italie, Antonio Fazio, s'étaient rencontrés. Et quand le premier s'inquiétait déjà d'une baisse de la croissance en Europe, le second, euphorique, criait au miracle économique pour l'Italie. Aujourd'hui on dit adieu à Fazio et on donne raison à Duisenberg", raconte l'éditorialiste Gianni Riotta. "Le petit monde antique d'Antonio Fazio a été renversé par la force du présent. Sous une apparence de toute puissance (…), la formule Fazio était ingénue, naïve et provinciale. Ce monde grand et terrible l'a balayée et fera de même avec tous ceux qui se leurrent et croient encore pouvoir vivre 'à l'italienne' (…). L'Europe, le monde, l'économie globale ne sont pas nos ennemis, ils sont la voie à suivre pour ne pas être dépassé, après la Chine, par d'autres pays".

» Liste des auteurs


Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

D'autre contenu