Navigation

 
Important :
Vous vous trouvez sur le site des archives euro|topics. Vous pouvez consulter notre revue de presse quotidienne à l´adresse www.eurotopics.net.

Home / Liste des auteurs


Nutt, Harry


RSS S'abonner aux textes de "Nutt, Harry" sous forme de fil RSS


Dans la revue de presse européenne, euro|topics a cité jusqu'à présent 5 articles de l'auteur.


Frankfurter Rundschau - Allemagne | 16.12.2014

Les attentats islamistes peuvent se produire partout

Pendant la prise d'otages, le suspect a déployé à la vitrine du café un drapeau noir portant la profession de foi musulmane. Le drame de Sydney illustre une fois de plus que le monde urbain est la cible privilégiée du terrorisme islamiste, commente le journal de centre-gauche Frankfurter Rundschau : "Cette prise d'otages montre de nouveau combien le terrorisme islamiste radical est facile à copier. Face à ce système criminel et démentiel, aucun pays et aucune ville ne peuvent se protéger entièrement. Un seul malfaiteur peut arriver à tenir en haleine une ville entière et le monde entier est rivé à son étrange commando via les réseaux sociaux. Peu importe si cet acte est le fait d'un individu perturbé ou de structures organisées. On peut s'attendre à ce que de nombreux autres malheurs soient perpétrés sous le signe de drapeaux noirs. Des actes dont l'irrationalité constitue le plus grand danger."

Frankfurter Rundschau - Allemagne | 05.08.2009

L'énergie blasphématoire est limitée

Les médias turcs et musulmans sont indignés par l'hymne présumé blasphématoire du club de football allemand Schalke 04. Cet hymne se moquerait apparemment du prophète Mahomet. Le quotidien progressiste de gauche Frankfurter Rundschau fait le commentaire suivant : "Le troisième couplet du dit hymne de Schalke transgresse … bien les règles de l'idéologiquement correct. 'Mahomet était un prophète', entend-on dans la chanson, 'qui ne comprenait rien au football. Mais de toutes les couleurs somptueuses/ il a inventé le bleu et le blanc'. Le prophète comme fondateur de club ? … Les stéréotypes du sarrasin et des Turcs aux portes de Vienne transparaissent sans aucun doute entre les lignes, mais au final le prophète bénéficie d'une intégration forcée anticipée dans l'hymne de Schalke. Le texte se réfère à la chanson de chasse de 1797, dans laquelle est évoqué le prophète Mahomet. Dans l'univers des fans de football, le club devient la seule religion, mais les autres ne sont exclues d'aucune façon. Il ne faut pas trouver cela drôle, mais l'énergie blasphématoire de ces rimes est toutefois assez limitée."

Frankfurter Rundschau - Allemagne | 30.03.2009

Des manifestations sans destinataire

"Nous ne payerons pas pour votre crise", indiquait le slogan de deux manifestations à Berlin et Frankfurt, qui ont tenté d'exprimer l'indignation face aux conséquences de la crise financière et économique. Le quotidien Frankfurter Rundschau évoque le sujet : "Ce qui fait paraître la crise comme inadaptée à des protestations de masse s'exprimant dans la rue, c'est l'absence … de destinataire. Les grands mouvements sociaux et politiques, à l'instar des manifestations contre la double décision de l'OTAN à la fin des années 1970 et le développement du nucléaire au début des années 1980, s'adressaient à une politique gouvernementale manifeste. Les grands mouvements de protestation avaient des causes politiques clairement formulées. Dans la crise financière actuelle, la politique ne peut pas être considérée comme adversaire social. Le jugement porté sur la défaillance et le mauvais comportement des directeurs financiers responsables est partagé par l'ensemble de la classe politique."

Frankfurter Rundschau - Allemagne | 17.03.2009

La couverture médiatique de la fusillade est exagérée

Le quotidien progressiste de gauche Frankfurter Rundschau critique la couverture médiatique de la fusillade au cours de laquelle un élève a tué 15 personnes à Winnenden, dans le sud de l'Allemagne, avant de se donner la mort : "L'espoir que des enseignements auraient pu être tirés des catastrophes des écoles d'Erfurt, Emsdetten et d'ailleurs, en ce qui concerne le traitement médiatique de faits effroyables, s'est révélé vain à Winnenden. La course malsaine pour l'obtention la plus rapide d'informations et pour l'accès au mystère du mal s'est accélérée. Les informations 'twitter' se sont répandues dès les premiers coups de feu, et des images floues du meurtrier agonisant, prises avec un téléphone portables, ont aussitôt été mises en ligne sur les sites Internet s'y rapportant. Ce n'est plus la profondeur de champ qui détermine le choix des images. … Quiconque en appelle à l'étiquette journalistique, voire même à l'éthique des médias, se méprend sur la dynamique qui sous-tend les nouvelles techniques d'information. Dans des rouages médiatiques où chacun est à la fois émetteur et destinataire, il n'y a plus de bouton 'arrêt'."

Frankfurter Rundschau - Allemagne | 15.02.2007

Les supporters violents appartiennent également aux couches aisées de la société

A la suite de débordements lors d'un match de la ligue régionale de football à Leipzig, Harry Nutt s'interroge sur la violence qui règne dans les stades de football. "L'époque bénie où les supporters se retrouvaient bras dessus bras dessous autour d'un verre est révolue. A Leipzig, le football a de nouveau révélé son plus mauvais côté, mettant la société face à ses travers. (...) Il n'est pas rare que la violence, telle qu'elle est vaguement définie, soit le fait de personnes issues des classes moyennes de la société. A Leipzig, des avocats et des médecins ont certainement été de la partie. Des études sur le hooliganisme au Royaume-Uni ont déjà révélé que les matchs de football locaux étaient l'occasion pour des acteurs socialement aisés de se livrer à un véritable tourisme organisé de la violence. La formation et la situation sociale ne préservent visiblement pas du besoin de se livrer à des actes violents."

» Liste des auteurs


Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

D'autre contenu