Navigation

 
Important :
Vous vous trouvez sur le site des archives euro|topics. Vous pouvez consulter notre revue de presse quotidienne à l´adresse www.eurotopics.net.

Home / Liste des auteurs


Markes, Janez


RSS S'abonner aux textes de "Markes, Janez" sous forme de fil RSS


Dans la revue de presse européenne, euro|topics a cité jusqu'à présent 3 articles de l'auteur.


Delo - Slovénie | 08.05.2013

La Slovénie doit combattre la corruption

Quelque 39 pour cent des patrons européens pensent que la corruption est monnaie courante dans leur pays respectif, révèle une étude menée par le cabinet de conseil Ernst & Young. C'est la Slovénie qui obtient les résultats les plus mauvais, où ils sont 96 pour cent à estimer que la corruption existe. Le quotidien de centre-gauche Delo revendique des mesures radicales : "Il est temps de taper du poing sur la table. A une époque où notre pays bat les records internationaux de corruption et de pots-de-vin, le moment est venu de prendre un tournant décisif. … Si 96 pour cent des managers et des experts financiers interrogés sont d'avis que la Slovénie est un pays de corruption, d'argent sale et de bakchichs, plus aucun prétexte n'est recevable. … La cause de la déliquescence morale des milieux économiques ne provient-elle pas de la déliquescence morale de l'élite politique qui domine le pays?"

Delo - Slovénie | 19.02.2013

Borissov, un modèle pour la Slovénie

Après de grandes manifestations de plusieurs jours, le ministre bulgare des Finances Simeon Djankov a démissionné lundi. En Slovénie, des manifestations ont lieu depuis des mois, et selon le dernier sondage mensuel du quotidien de centre-gauche Delo, seulement 14,4 pour cent des personnes interrogées soutiennent encore le gouvernement. Mais celui-ci ne semble pas prêt à démissionner, ce que le journal juge intolérable : "D'après les médias, le chef du gouvernement bulgare, Boïko Borissov, a annoncé aujourd'hui [lundi] un remaniement ministériel, au lendemain des manifestations de dizaines de milliers de Bulgares mécontents, reprochant au gouvernement sa corruption et son attitude monopolistique [sur le marché de l'électricité]. Le gouvernement de ce pays, le plus pauvre de l'UE, dispose d'un soutien très faible, tout comme en Slovénie. Mais une chose est claire : le chef du gouvernement bulgare est plus proche et plus empathique vis-à-vis de ses électeurs et de ses citoyens que les dirigeants slovènes. Les électeurs bulgares ont manifestement choisi des politiques réactifs et prêts à prendre leurs responsabilités plus au sérieux."

Delo - Slovénie | 14.11.2007

Une crise politique menace la Slovénie

Après la victoire sans équivoque du social-démocrate Danilo Türk à l'élection présidentielle, qu'il a comparé à un "vote de défiance" à l'encontre du gouvernement de centre-droit, le Premier ministre Janez Jansa menace de démissionner. Selon Janez Markes, "[Jansa] pense que cette victoire pourrait avoir des retombées négatives sur la préparation du pays à la présidence de l'UE [en janvier 2008] (...). En raison du fossé qui sépare la coalition gouvernementale du président, il se pourrait qu'ils prennent des orientations radicalement différentes (...). Pour Janez Jansa, la victoire de Danilo Türk devant Lojze Peterle, avec 68 % des voix, est une défaite alarmante du gouvernement. Aujourd'hui, on voit qu'il essaie de diriger le pays vers une situation qui lui a toujours été utile : la crise. Ce faisant, il prend toutefois de gros risques, car il sait pertinemment que la situation de crise n'est pas une bonne chose pour la Slovénie".

» Liste des auteurs


Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

D'autre contenu