Navigation

 
Important :
Vous vous trouvez sur le site des archives euro|topics. Vous pouvez consulter notre revue de presse quotidienne à l´adresse www.eurotopics.net.

Home / Liste des auteurs


Król, Marcin


RSS S'abonner aux textes de "Król, Marcin" sous forme de fil RSS


Dans la revue de presse européenne, euro|topics a cité jusqu'à présent 5 articles de l'auteur.


Dziennik Gazeta Prawna - Pologne | 24.11.2015

Ne pas se laisser impressionner

Le terrorisme ne cessera pas d'exister, ce qui ne doit pas empêcher l'Europe de garder son calme, exhorte le philosophe Marcin Król dans le quotidien conservateur Gazeta Prawna : "Les terroristes n'avaient pas frappé depuis longtemps. Non pas parce que nos services de sécurité européens avaient fait un travail remarquable, mais parce que la mort d'Oussama Ben Laden les avait affaiblis. Malheureusement, Daech est là pour les remettre d'aplomb. … Au fond, personne ne peut vraiment se prémunir de nouvelles attaques terroristes. Mais ça n'est pas une raison pour se laisser intimider. Il est temps que la classe politique élargisse son champ de vision et se tourne vers l'avenir. Si nous mettons un frein aux libertés européennes, alors les terroristes et autres ennemis de la démocratie tels que Poutine auraient gagné la partie. Les attentats parisiens sont certes une tragédie, mais nous devons garder le sens des proportions."

Dziennik Gazeta Prawna - Pologne | 30.08.2013

De l'inutilité des partis politiques, par Marcin Król

Si le gouvernement polonais est sous le feu des critiques en raison de son projet de réforme des retraites, l'opposition n'a toujours pas présenté de projet alternatif à ce jour. On pourrait très bien se passer des partis, écrit le philosophe polonais Marcin Król dans une tribune au quotidien conservateur Dziennik Gazeta Prawna : "On peut affirmer sans risque qu'une bonne démocratie n'a pas besoin de partis. Quelle est en effet leur véritable utilité ? Organiser des élections partout, rien de plus. Ceci dit, les partis sont souvent inutiles, comme dans le cas des municipalités. Leur abolition est actuellement impossible, mais certaines propositions judicieuses mériteraient d'être mises en œuvre. L'une d'entre elles pourrait être une forme d'anarchisme modéré, au sens libertaire du terme. C'est-à-dire une limitation radicale du rôle de l'Etat, qui cèderait la majorité des décisions aux collectivités locales. … L'autre possibilité serait de mettre en place une armée de fonctionnaires aguerris. Ceux-ci pourraient travailler sur la base de décisions prises par des hommes politiques régulièrement renouvelés, selon un principe de rotation."

Fakt - Pologne | 21.01.2010

Marcin Król sur les intellectuels porteurs de l'identité polonaise

La Pologne a besoin d'une élite intellectuelle composée d'artistes, d'écrivains et de journalistes qui peuvent nourrir l'identité polonaise, estime l'historien et philosophe Marcin Król dans sa chronique du journal à sensation Fakt. En outre, ils fournissent à la société des idéaux et ils servent de modèles : "L'affirmation selon laquelle on n'a plus besoin d'intellectuels …, parce que seuls les experts et les spécialistes jouent un rôle important, est dangereuse pour la vie publique. … Si l'on délaisse le rôle de l'élite intellectuelle, alors on ne s'intéresse pas à la question de savoir qui nous sommes en tant que communauté nationale. Si nous n'avons pas d'intelligence, alors nous n'avons plus de modèles. … Il serait préférable que les dirigeants et les Polonais comprennent qu'une Pologne sans ses intellectuels … est comme un gâteau sans sa crème. C'est comme si on lui avait arraché le cœur; et c'est toujours la preuve qu'il a existé une identité polonaise. L'identité polonaise s'est toujours concentrée sur l'élite intellectuelle. Au moment où les intellectuels disparaîtront, nous perdrons le trésor représenté par l'identité polonaise. Et nous n'avons tout simplement pas d'autre possibilité de nous identifier."

Dziennik Gazeta Prawna - Pologne | 20.07.2009

Leszek Kołakowski a marqué toute une génération

Le quotidien Dziennik consacre un article nécrologique au philosophe et historien de la philosophie Leszek Kołakowski, disparu vendredi dernier : "Personne n'a exercé plus grande influence sur notre génération que Leszek Kołakowski, et j'espère qu'il gardera son influence pendant de nombreuses décennies encore. Ses points de vue concernaient deux sujets importants et inhabituels : la critique du marxisme et … les relations entre croyance et raison. Son œuvre principale reste bien entendu la monumentale Histoire du marxisme, qu'il a commencé à écrire dès le début de sa carrière intellectuelle. Il a toujours été fasciné par les questions théologiques - même lorsqu'[il] a dû les critiquer."

Dziennik Gazeta Prawna - Pologne | 01.12.2006

Le gouvernement polonais doit-il rompre avec l'extrême-droite ?

Depuis mai 2006, la Ligue des familles polonaises (LPR), parti d'extrême droite, est représenté par deux ministres au sein du gouvernement de Varsovie. Pour l'essayiste et philosophe Marcin Król, les partis extrémistes tels que le LPR devraient être maintenus à l'écart du pouvoir en Europe. "La Pologne - ou plutôt le PiS [parti Droit et Justice allié à la LPR au sein du gouvernement] - va à l'encontre de la finalité première de la démocratie : la stabilité et la prévisibilité. Non pas que la LPR ou d'autres partis similaires risquent de 'fasciser' la Pologne, c'est très peu probable. Il s'agit plutôt de respecter un usage international du monde démocratique qui repose sur l'équilibre politique et le principe de l'amitié entre les peuples (...). Dans une démocratie, il faut savoir faire des compromis (...). Mais avec des partis radicaux, c'est inenvisageable."

» Liste des auteurs


Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

D'autre contenu