Navigation

 
Important :
Vous vous trouvez sur le site des archives euro|topics. Vous pouvez consulter notre revue de presse quotidienne à l´adresse www.eurotopics.net.

Home / Liste des auteurs


Gélie, Philippe


RSS S'abonner aux textes de "Gélie, Philippe" sous forme de fil RSS


Dans la revue de presse européenne, euro|topics a cité jusqu'à présent 4 articles de l'auteur.


Le Figaro - France | 24.11.2015

La coalition anti-Daech bien mal engagée

L'incident militaire entre la Russie et la Turquie ne facilitera pas la tâche du président François Hollande, qui s'efforce de former une alliance internationale contre le groupe terroriste Daech, analyse le quotidien conservateur Le Figaro : "Turquie et Russie lui sont indispensables, mais on ne fait pas pires alliés : irréconciliables sur le sort de Bachar Al-Assad, également ambigus sur leur détermination à lutter contre l'État islamique. Leur course à l'hégémonie au Moyen-Orient s'exacerbe en l'absence de leadership américain. Cependant, Ankara sait Washington lié par l'invocation de l'OTAN, dont le retour dans le jeu ne peut que braquer la Russie. … Le 'coup de poignard dans le dos' dénoncé par Vladimir Poutine est aussi diplomatique. Avec de tels alliés, la France n'est pas au bout de ses peines. L'internationalisation du conflit syrien offre une mince opportunité pour coaliser le monde contre Daech. Nous voilà instruits d'une autre réalité : en cas d'échec, la logique de guerre pourrait échapper à tout contrôle."

Le Figaro - France | 13.07.2015

La confiance, seule garante de la cohésion européenne

Si l'UE veut avoir un avenir, elle devra tirer des enseignements de la crise de la dette grecque et rétablir la confiance entre ses Etats membres, préconise le quotidien conservateur Le Figaro : "De nouvelles règles du jeu sont nécessaires, à la fois plus collégiales et plus contraignantes. Il serait sage d'anticiper les prochaines crises en planifiant la possibilité de sortir de l'euro en bon ordre. Une leçon politique est aussi à méditer : plus l'Allemagne et la France divergent, plus les performances de leurs économies s'éloignent, plus l'Europe est en danger de dislocation. Le vrai ciment de l'Union, c'est la confiance. On voit les secousses lorsqu'elle n'existe pas à l'égard de la Grèce. Ce n'est rien à côté ce qui menace lorsqu'elle fait défaut entre la France et l'Allemagne."

Le Figaro - France | 02.07.2015

La crise grecque, révélatrice des divisions franco-allemandes

En refusant de mener de nouvelles discussions avant le référendum grec de dimanche, l'Eurogroupe a choisi d'adopter la ligne allemande, tandis que le président français François Hollande appelle à la conclusion d'un compromis rapide. Le quotidien conservateur Le Figaro explique pourquoi le fossé entre Berlin et Paris ira en grandissant : "Le président ne veut pas s'aliéner sa gauche déjà bien remuante ; malgré ses assurances sur la fermeté de la reprise, il trahit sa peur d'une onde de choc sur l'économie ; et jamais l'ampleur des dettes ou le respect des règles européennes n'ont été sa priorité. La chancelière, elle, est poussée à la fermeté par ses alliés sociaux-démocrates - décidément bien éloignés des socialistes français ; son économie ne craint rien ; et elle tient moins à la Grèce qu'aux principes sans lesquels l'euro 'serait voué à l'échec'. Le dossier grec est révélateur d'une sérieuse 'panne' franco-allemande."

Le Figaro - France | 12.05.2014

La participation, un signal pour Kiev

Les organisateurs des référendums en Ukraine orientale font état d'une participation frôlant les 80 pour cent. Un signe clair que les électeurs sanctionnent Kiev pour son indifférence face aux besoins de l'Ukraine orientale, selon le quotidien conservateur Le Figaro : "La marche inexorable vers le dépeçage de l'Ukraine a franchi hier un point de non-retour. Les électeurs prorusses du Donbass ont adressé à Kiev un message de rejet qui modifie l'équation politique. Illégaux au regard de la Constitution du pays, jugés illégitimes par les puissances occidentales, les référendums indépendantistes organisés dans les 'Républiques autoproclamées' de Donetsk et de Louhansk ne pourront être réduits à la 'farce criminelle' que veut y voir le gouvernement ukrainien. Si la population y a souscrit en nombre, c'est autant en réponse aux incitations de Moscou qu'à l'incurie de Kiev."

» Liste des auteurs


Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

D'autre contenu