Navigation

 
Important :
Vous vous trouvez sur le site des archives euro|topics. Vous pouvez consulter notre revue de presse quotidienne à l´adresse www.eurotopics.net.

Home / Liste des auteurs


Cebrián, Juan Luis


RSS S'abonner aux textes de "Cebrián, Juan Luis" sous forme de fil RSS


Dans la revue de presse européenne, euro|topics a cité jusqu'à présent 3 articles de l'auteur.


El País - Espagne | 23.09.2012

L'indépendance isolerait la Catalogne

Après la grande manifestation pour l'indépendance de la Catalogne le 11 septembre, les conséquences d'une séparation de la région autonome de l'Etat central font débat en Espagne. Le quotidien de centre-gauche El País met instamment en garde contre une telle démarche : "Les Etats-nations ont dû de plus en plus abandonner une partie de leurs compétences initiales et sont aujourd'hui loin d'être autonomes. Ils agissent de plus en plus en tant que négociateurs d'instances ou d'institutions externes chargées de gérer la souveraineté partagée. ... Si la Catalogne faisait scission de façon unilatérale avec l'Espagne, elle ne ferait par conséquence automatiquement plus partie de l'Europe unifiée. Débuteraient alors des négociations longues et difficiles pour demander l'adhésion de la Catalogne, adhésion que certains Etats unitaires et centralisés tels que l'Espagne pourraient bien boycotter par leur véto. En fin de compte, cette démarche mènerait au déclin insidieux aussi bien de l'Etat catalan que de l'Etat espagnol. ... Et l'indépendance plongerait toute la péninsule dans la pauvreté."

El Huffington Post - Espagne | 07.06.2012

Allemagne : une gestion de crise étonnante

Principale intéressée à un sauvetage de l'euro, l'Allemagne ne fait pourtant pas grand-chose en ce sens, s'étonne Juan Luis Cebrián, patron du groupe de médias Prisa, dans son blog hébergé par l'édition espagnole du journal en ligne de centre-gauche Huffington Post, qui paraît en Espagne depuis ce jeudi : "La crise de la zone euro pose un défi historique à l'Europe. Si la devise européenne devait disparaître, cela marquerait aussi vraisemblablement la fin de tout le projet d'union politique. On aurait alors perdu sept décennies et on constaterait l'échec de la plus importante expérience politique de l'humanité depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. L'ampleur de la catastrophe serait immense. … Il serait bien plus douloureux et coûteux d'abandonner l'euro que de le sauver. Et le pays qui en pâtirait le plus est précisément celui qui fait le moins d'efforts aujourd'hui : l'Allemagne de Merkel. Plus de la moitié des exportations allemandes sont destinées à la zone euro, dont la faillite entraînerait inévitablement une récession en Allemagne."

El País - Espagne | 16.01.2007

La réponse politique espagnole au terrorisme doit sonner plus juste

Le chef du gouvernement espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero, a appelé lundi 15 janvier au Parlement à un "grand consensus national" pour répondre "au défi de l'ETA" (organisation séparatiste basque). Juan Luis Cebrián puise dans la métaphore musicale pour analyser la situation politique. "La différence entre un chef d'orchestre professionnel et un amateur est la même qu'entre un politique capable et un arriviste. L'ensemble sonne à peu près bien, mais en l'absence d'une véritable direction, il n'y a plus d'équilibre et il est possible que même celui qui occupe la tribune s'effondre. C'est pour cela que nous devons nous interroger sur la manière de diriger, en raison des inquiétudes suscitées par l'attentat du 30 décembre. Et cela concerne à la fois le gouvernement et l'opposition. Tous deux ont notablement pâti, même si ce n'est pas de la même façon, de l'expérience vécue ces derniers jours, et il est nécessaire qu'ils se reprennent avant que quelqu'un ne lâche la baguette et crève l'oeil d'un musicien ou d'un spectateur."

» Liste des auteurs


Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

D'autre contenu