Navigation

 
Important :
Vous vous trouvez sur le site des archives euro|topics. Vous pouvez consulter notre revue de presse quotidienne à l´adresse www.eurotopics.net.

Home / Liste des auteurs


Bommarius, Christian


RSS S'abonner aux textes de "Bommarius, Christian" sous forme de fil RSS


Dans la revue de presse européenne, euro|topics a cité jusqu'à présent 5 articles de l'auteur.


Berliner Zeitung - Allemagne | 09.01.2015

Les extrémistes unis par leur haine des médias

Au lendemain de l'attaque contre Charlie Hebdo, Alexander Gauland, vice-président du parti allemand AfD, jugé d'extrême droite par une partie des experts, a déclaré que ce crime confondait ceux qui feignent d'ignorer le "péril islamiste". Jamais les positions des islamistes n'ont été aussi proches de celles des islamophobes, écrit le journal de centre-gauche Berliner Zeitung : "Gauland, qui voit dans PEGIDA un allié naturel, s'est livré à une profanation publique. … Ce mouvement est intimement lié aux islamistes de par leur haine commune de la 'presse mensongère', formule que beuglent tous les lundis les manifestants de PEGIDA à Dresde. Cette même motivation animait les tueurs, qui ont essayé de faire taire la 'presse mensongère'. … Les balles visaient certes des journalistes, mais aussi et surtout un journalisme à abattre parce qu'il défend l'esprit de la liberté contre ceux dont la pensée est dominée par la rancœur, et le cœur par la peur et la haine."

Berliner Zeitung - Allemagne | 01.10.2013

Une grande coalition aurait une majorité écrasante

Lors des premières consultations vendredi à Berlin, le deux grands partis allemands CDU et SPD veulent sonder les chances de former une grande coalition. Si les consultations aboutissaient, cette coalition détiendrait une majorité écrasante, craint le journal de centre-gauche Berliner Zeitung : "Avec leur majorité des deux tiers, ils pourraient amender au cas par cas la Constitution allemande. Mais le véritable problème, c'est que pendant quatre ans, les 127 députés des deux fractions de l'opposition que sont les Verts et die Linke seraient condamnés au rôle de spectateur. Ne constituant pas même un quart des députés, ils ne pourraient ni demander un examen des lois à Karlsruhe [devant la Cour constitutionnelle], ni exiger la tenue de séances extraordinaires du Bundestag ou la mise en place de commissions d'enquête.… Le prix de cette grande coalition serait non seulement élevé, mais quasiment excessif, et seul un travail exceptionnel le légitimerait. … La grande réforme du fédéralisme serait une contrepartie qui justifierait peut-être ce prix élevé."

Frankfurter Rundschau - Allemagne | 05.05.2011

Soigner les criminels et non les enfermer

La détention préventive de criminels dangereux après qu'ils ont purgé leur peine est contraire à la Constitution et doit être redéfinie, a estimé mercredi la Cour constitutionnelle allemande. Le quotidien de centre-gauche Frankfurter Rundschau salue une décision qui oblige l'Etat à investir dans de nouvelles formes de thérapies pour les coupables : "La sécurité a un prix, et celui-ci ne doit pas se solder sans cesse par une législation plus stricte - en dépit de tous les discours sécuritaires et légalistes des politiques - mais plutôt par des subventions pour soigner les individus dangereux, la formation, et l'embauche de thérapeutes et de personnel de santé. La Cour constitutionnelle allemande ouvre les portes aux coupables dangereux après qu'ils ont purgé leur peine, mais elle veille aussi à ce qu'à l'avenir, celles-ci restent fermées jusqu'à l'examen le plus minutieux. Elle ne dit pas 'enfermer' mais 'soigner'. Elle a exorcisé hier le populisme du législateur et aidé à juste titre l'Etat de droit dans la détention de sûreté."

Berliner Zeitung - Allemagne | 15.12.2009

Plainte massive pour la protection des données

Près de 35.000 personnes ont porté plainte contre la loi allemande sur la sauvegarde des données. Celle-ci oblige tous les prestataires de télécommunication à conserver pendant six mois les données relatives aux conversations. Le quotidien progressiste de gauche Berliner Zeitung considère la loi comme anticonstitutionnelle, mais ne s'attend pas à ce que la plainte aboutisse : "Car il s'agit bien d'une loi allemande, mais celle-ci n'est que la transposition dans le droit national de la directive européenne correspondante. Si le Sénat devait déclarer en bloc cette loi comme anticonstitutionnelle, il s'engagerait dans un conflit avec l'Europe qu'il a jusque-là soigneusement évité. C'est comme si cette loi était placée sous la protection de l'Europe . Et comme dans le cas de certains serpents venimeux, pour lesquels on fait également appel à la protection des espèces, il devrait aussi suffire pour la loi sur la sauvegarde des données de lui retirer ses crocs venimeux. Pour cela, il suffirait à la Cour de faire prévaloir un principe extrait de la loi relative au recencement de la population de 1983 : 'le droit fondamental pour chaque individu de décider lui-même de la communication et de l'emploi des informations le concernant'."

Berliner Zeitung - Allemagne | 03.09.2007

Christian Bommarius analyse la réaction de l'Etat face au terrorisme

Christian Bommarius se fonde sur l'exemple de 'l'automne allemand' de 1977, au cours duquel les terroristes de la RAF [Fraction Armée Rouge] ont assassiné Hanns-Martin Schleyer notamment, pour décrire comment l'Etat de droit remet en question ses propres valeurs face au terrorisme. "Le durcissement des peines, la limitation des droits de l'homme et des citoyens, l'enrichissement des méthodes de recherche, la transformation en Etat préventif - tout ce qui s'est passé en Allemagne après le 11 septembre 2001 en réponse au terrorisme islamiste ne se serait vraisemblablement pas produit si la République fédérale n'avait pas connu l'expérience de la RAF. Mais tout ce qui a été décidé par le législateur depuis 6 ans - et sans cesse durci depuis - trouve son origine dans les réactions législatives au terrorisme de la RAF dans les années 70. La restriction du droit à la défense - par exemple l'interdiction pour plusieurs inculpés d'avoir un défenseur commun -, l'introduction de l'article 129a du Code pénal, qui punit le soutien et l'appartenance à une association terroriste, la 'Kontaktsperregestz' [loi interdisant tout contact entre les détenus et le monde extérieur] ont été la réponse du législateur."

» Liste des auteurs


Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

D'autre contenu