Navigation

 
Important :
Vous vous trouvez sur le site des archives euro|topics. Vous pouvez consulter notre revue de presse quotidienne à l´adresse www.eurotopics.net.

Home / Liste des auteurs


Arnold, Martin


RSS S'abonner aux textes de "Arnold, Martin" sous forme de fil RSS


Dans la revue de presse européenne, euro|topics a cité jusqu'à présent 2 articles de l'auteur.


Financial Times - Royaume-Uni | 12.03.2007

La fin de l'ère Chirac

"Beaucoup de commentateurs s'accordent à dire que le 'chiraquisme', en dehors du soutien aux agriculteurs, est un concept creux", écrit Martin Arnold. "Eternel opportuniste, [Jacques Chirac] a hésité sur beaucoup de sujets importants, dont l'élargissement de l'UE, le libre-échange, l'euro et la semaine de 35 heures. En 1995, il a promis aux électeurs qu'il mettrait fin à la 'fracture sociale' mais le chômage reste élevé parmi les ouvriers non-qualifiés et la communauté immigrée musulmane, toujours peu intégrée. (...) Pourtant, même ses détracteurs lui concèdent quelques réussites. Ils le félicitent pour avoir admis la responsabilité de l'Etat français dans la déportation des Juifs sous l'occupation allemande durant la Deuxième Guerre mondiale. Et en 2003, il a poussé la 'Vieille Europe' à s'opposer à l'invasion américaine de l'Irak et a prévenu des dangers de l'unilatéralisme américain."

Financial Times - Royaume-Uni | 09.11.2006

Le poids du Front national dans la vie politique française

Les journalistes Martin Arnold et Hohn Thornhill se penchent sur les chances électorales du Front national dirigé par Jean-Marie Le Pen, qui a réussi à se hisser au deuxième tour de l'élection présidentielle en 2002. "Les sujets sur lesquels Le Pen a construit sa carrière politique - la sécurité et l'immigration - monopolisent encore l'actuel agenda politique. La fronde contre le pouvoir établi va-t-elle à nouveau aider le Front national ? Ou bien va-t-elle faire émerger une nouvelle génération de politiciens, particulièrement Nicolas Sarkozy à droite et Ségolène Royal à gauche, qui demandent eux-mêmes une claire rupture avec les politiques menées par le passé ? (...) Personne n'ose écarter d'emblée Le Pen [de la course à la présidence]. Le président du Front national a imaginé une campagne machiavélique destinée à contrer la force d'attraction de M. Sarkozy et de Mme Royal: il taxe d'imposteurs ces deux personnes qui servent depuis longtemps la classe politique traditionnelle et qui se présentent pourtant comme des candidats rebelles prêts à impulser un changement radical".

» Liste des auteurs


Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

D'autre contenu