Navigation

 
Important :
Vous vous trouvez sur le site des archives euro|topics. Vous pouvez consulter notre revue de presse quotidienne à l´adresse www.eurotopics.net.

Home / Liste des auteurs


Albreht, Matjaz


RSS S'abonner aux textes de "Albreht, Matjaz" sous forme de fil RSS


Dans la revue de presse européenne, euro|topics a cité jusqu'à présent 2 articles de l'auteur.


Delo - Slovénie | 16.06.2010

Une victoire pour les effacés de Slovénie

Le Conseil constitutionnel slovène a décidé mardi qu'il n'y aura pas de référendum supplémentaire sur le litige des "effacés". En 1992, de nombreux citoyens de l'ex-Yougoslavie avaient été effacés des registres de l'état civil parce qu'ils n'avaient pas demandé la nationalité slovène dans les délais. La voie est désormais libre pour régler le statut de ces citoyens, mais le quotidien Delo considère la dispute persistante comme indigne : "L'individu n'a été pendant tout ce temps qu'un prisonnier des paragraphes et des intérêts politiques. Leur tragédie personnelle était au mieux l'objet de figures rhétoriques qui ne recelaient aucune compassion réelle. On se serait attendu à ce que le gouvernement reconnaisse que l'Etat avait commis une erreur il y a 18 ans et que celle-ci avait causé de grandes souffrances à des milliers de personnes. On se serait attendu à ce que le gouvernement prépare des mesures visant à réparer leurs droits économiques et sociaux. … Il faudra encore longtemps avant que l'on parvienne à une réparation de l'injustice."

Delo - Slovénie | 02.11.2007

Pas de solution en vue pour les 'éradiqués' d'ex-Yougoslavie

Lorsque la Slovénie a obtenu son indépendance, en 1991, 18 000 personnes originaires des autres pays de l'ex-Yougoslavie ont été effacé des registres de population et ont perdu leur droit de séjour. Jusqu'à présent, le problème des 'éradiqués' n'a pas trouvé de solution. Le gouvernement a renoncé à voter une loi, mais envisage plutôt de modifier la constitution, ce qui nécessite toutefois un vote à la majorité des deux tiers au Parlement. Une issue positive est donc assez improbable. Selon Matjaz Albreht, "la promesse de veiller tout particulièrement aux droits de l'homme, à la justice et à la sécurité juridique n'est une coquille vide. Cette proposition de modification de la Constitution n'est que le paravent derrière lequel le gouvernement tente de dissimuler cette infamie avant de prendre la tête de l'UE [en janvier]."

» Liste des auteurs


Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

D'autre contenu