Navigation

 
Important :
Vous vous trouvez sur le site des archives euro|topics. Vous pouvez consulter notre revue de presse quotidienne à l´adresse www.eurotopics.net.

Home / Liste des auteurs


Abrosimov, Svetoslav


RSS S'abonner aux textes de "Abrosimov, Svetoslav" sous forme de fil RSS


Dans la revue de presse européenne, euro|topics a cité jusqu'à présent 5 articles de l'auteur.


Sega - Bulgarie | 12.02.2014

La nouvelle poudrière européenne, par Svetoslav Abrosimov

De plus en plus de personnes protestent dans les Balkans contre les dysfonctionnements politiques et sociaux dans leur pays respectif. Les manifestations qui secouent la Bosnie-Herzégovine ont été précédées par des mouvements de protestation en Bulgarie, en Roumanie et en Turquie. 100 ans après le déclenchement de la Première Guerre mondiale et 20 ans après les guerres de Yougoslavie, la poudrière européenne est à nouveau au bord de l'explosion, prévient le chroniqueur Svetoslav Abrosimov dans le quotidien Sega : "Si les récentes mobilisations citoyennes [en Bosnie-Herzégovine] devaient s'intensifier, l'étincelle pourrait à tout moment gagner les pays voisins : Serbie, Macédoine, Monténégro, Kosovo et Albanie. Ceux-ci sont en butte aux mêmes problèmes. Leurs sociétés ne sont plus composées que par deux groupes de populations : une minorité riche et une majorité terriblement pauvre. Les protestations et les révoltes pourraient facilement dégénérer en révolutions sociales, car une fois de plus, la coupe est pleine. Le problème, une fois encore, c'est que seule une poignée de populistes profiteraient d'un 'printemps balkanique', lesquels rouvriraient de très vieilles plaies dans les Balkans, ce qui nuirait indubitablement à toute l'Europe."

Sega - Bulgarie | 24.03.2010

Svetoslav Abrosimov sur le rejet croissant du capitalisme

La crise n'a fait que renforcer la haine éprouvée envers le capitalisme, écrit Svetoslav Abrosimov dans le quotidien Sega. Le chroniqueur dresse un parallèle avec la Grande dépression de 1929 : "Comme alors, les Etats sont actuellement violemment ébranlés par une crise économique qui dure déjà depuis deux ans et qui est une nouvelle fois partie des Etats-Unis … . Des systèmes économiques entiers y ont succombé - en Islande, Irlande, Lettonie et en Grèce. Les autres pays luttent de manière désespérée contre les conséquences de la crise. Cela a détérioré l'opinion à l'égard du capitalisme … , et dans de nombreux cas, celle-ci se transforme en haine directe. Il n'est donc pas étonnant que les sondages d'opinion publient des résultats que l'on aurait considérés choquants il y a quelques années encore : des enquêtes menées en Allemagne montrent que 80 pour cent des anciens Est-Allemands et 72 pour cent des anciens Ouest-Allemands sont prêts à vivre dans un Etat socialiste, comme celui de l'ex-RDA. … 20 ans après la chute du mur, même les habitants des anciens pays socialistes ont révisé leur acceptation du capitalisme, système qu'ils avaient accueilli les bras ouverts dans les années 1990."

Sega - Bulgarie | 03.12.2009

Les pirates informatiques font augmenter le chiffre d'affaires

Autrefois les pirates informatiques étaient poursuivis comme des criminels, mais depuis peu les entreprises informatiques s'intéressent à eux, remarque le quotidien Sega : "La guerre entre les pirates et le reste du monde fait désormais partie du quotidien. Au début, ils étaient d'inoffensifs rebelles. Aujourd'hui en revanche, un grand nombre d'entre eux utilisent leurs connaissances pour arnaquer les entreprises et les banques. Ces derniers temps, une nouvelle tendance est toutefois apparue : de nombreuses entreprises ont décidé d'avoir recours aux services de ces 'génies de garage' au lieu de les envoyer derrière les barreaux. … Dans certains pays, comme en Chine, les écoles de piraterie informatique se comptent même par centaines. Celles-ci sont non seulement légales, mais elles se sont aussi transformées en véritable industrie."

Sega - Bulgarie | 12.01.2009

Un nouveau terrorisme de gauche en Grèce

Le quotidien Sega redoute que le terrorisme de gauche ne se développe de nouveau en Grèce. Le groupe "Lutte révolutionnaire" qui a revendiqué les attaques de décembre se présente comme l'organisation succédant au groupe terroriste "17 Novembre": "En l'espace de quelques semaines seulement, une nouvelle organisation, la 'Lutte révolutionnaire' a commis des attaques sanglantes sur des institutions publiques et des services de sécurité. On sait peu de choses jusque là sur la 'Lutte révolutionnaire'. Derrière cette organisation doivent se trouver de jeunes radicaux choisis selon des critères stricts et mobilisés par le noyau historique du '17 Novembre'. ... Ces nouveaux terroristes se caractérisent par leur professionnalisme et par leur agressivité, et entretiennent manifestement de bonnes relations avec des organisations similaires en dehors de la Grèce. Cela ne peut que signifier qu'il faut désormais s'attendre à des attentats spectaculaires avec des victimes innocentes."

Sega - Bulgarie | 04.12.2008

ETA n'est pas encore vaincue

Après l'arrestation en France du chef militaire de l'organisation séparatiste basque ETA, Mikel Garikoïtz Aspiazu Rubina, les politiques espagnols et français ont déjà annoncé une victoire historique sur l'ETA. Il est trop tôt pour jubiler, estime le quotidien Sega. "Si l'ETA a pu prouver quelque chose au cours de ces 40 dernières années, c'est sa capacité à rétablir les structures détruites. Et ce n'est qu'une question de temps avant qu'elle ne frappe de nouveau. En effet, les partisans d'une solution modérée à la question basque ont perdu le contrôle sur les unités de combat de l'ETA. L'aile militaire et l'aile politique de l'ETA se livrent depuis longtemps à une lutte de pouvoir. L'ancienne garde a laissé sa place à de nouvelles figures belliqueuses. ... [Et] l'aile politique du groupe, le parti [basque] interdit Batasuna, ne peut pas contribuer à faire accepter un processus de paix."

» Liste des auteurs


Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

D'autre contenu