Navigation

 
Important :
Vous vous trouvez sur le site des archives euro|topics. Vous pouvez consulter notre revue de presse quotidienne à l´adresse www.eurotopics.net.

Home / Liste des auteurs


Zydra, Markus


RSS S'abonner aux textes de "Zydra, Markus" sous forme de fil RSS


Dans la revue de presse européenne, euro|topics a cité jusqu'à présent 2 articles de l'auteur.


Süddeutsche Zeitung - Allemagne | 05.09.2012

Le joker de la BCE n'est pas gagnant

Le passé a montré que l'intervention de la BCE ne peut rien faire contre la crise financière à long terme, note le quotidien de centre-gauche Süddeutsche Zeitung, qui s'oppose au rachat d'emprunts publics : "Oui, la BCE peut à l'envi injecter autant d'argent qu'elle le souhaite. Mais non, ce privilège particulier de la planche à billets n'a jusque-là pas servi à grand-chose. Voici donc la nouvelle tentative. … Mais la planche à billets recèle des risques. Il y a bien sûr le risque d'inflation, le fait que les nombeux milliards injectés poussent les prix à la hausse. Il y aussi le risque de perte : si l'Italie quitte par exemple la zone euro, la BCE détiendra alors des emprunts d'Etat menacés d'annulation. Le contribuable [allemand] en sera garant à hauteur de 27 pour cent. Le Bundestag s'est-il prononcé sur cela ? Non. … Si les politiques veulent sauver la zone euro, ils devraient le faire eux-mêmes, en consultant préalablement la population. Il existe de nombreuses possibilités, allant de l'introduction des eurobonds à un pacte d'annulation de la dette. Le joker de la BCE est alléchant, mais on oublie trop vite qu'il ne permet pas d'emporter le pli à long terme."

Süddeutsche Zeitung - Allemagne | 06.10.2011

Ecarter les spéculateurs des produits dérivés

Les ministres des Finances de l'UE se sont entendus mardi lors de leur sommet au Luxembourg sur de nouvelles règles visant à limiter les transactions excessives réalisées sur ce qu'on appelle les produits dérivés et les assurances sur incident de crédit (Credit default swap). Une mesure très urgente, estime le quotidien de centre-gauche Süddeutsche Zeitung : "Le marché global des produits dérivés s'élève à 570.000 milliards de dollars et il connaît une croissance exponentielle, car son volume était encore de 95 milliards de dollars en 2000. … Qu'ils soient liés à des taux d'intérêt, des devises, des actions, des matières premières ou des crédits, les produits dérivés se sont incrustés sur les titres normaux. Les contrats à terme et les options déterminent aujourd'hui les prix du pétrole, du pain et du cuivre. … Cette initiative ne va toutefois pas assez loin ; la politique devrait également restreindre l'autorisation de ces pratiques. Une compagnie aérienne doit par exemple pouvoir se préserver de l'augmentation des prix du kérosène à l'aide de produits dérivés. C'est légitime et judicieux. Mais des grandes banques qui n'ont jamais physiquement stocké du pétrole brut et n'en livreront jamais réellement doivent être exclues des transactions sur les produits dérivés. Elles veulent gagner rapidement de l'argent et génèrent ainsi des troubles permanents, alors que les citoyens ont intérêt à avoir des prix de marché stables."

» Liste des auteurs


Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

D'autre contenu