Navigation

 
Important :
Vous vous trouvez sur le site des archives euro|topics. Vous pouvez consulter notre revue de presse quotidienne à l´adresse www.eurotopics.net.

Home / Liste des auteurs


Zeller, René


RSS S'abonner aux textes de "Zeller, René" sous forme de fil RSS


Dans la revue de presse européenne, euro|topics a cité jusqu'à présent 4 articles de l'auteur.


Neue Zürcher Zeitung - Suisse | 15.06.2015

Les Suisses rejettent la politique fiscale socialiste

Les Suisses ont rejeté dimanche à une large majorité l'initiative sur l'introduction d'un impôt sur les droits de succession. Pour le quotidien libéral-conservateur Neue Zürcher Zeitung, ce vote est l'expression d'un changement d'ambiance dans le pays : "Le non à l'initiative 'Réforme de la fiscalité successorale' met provisoirement fin à une offensive de répartition des richesses menée à mauvais escient. Depuis 2011, le Parti socialiste suisse (PSS) a élaboré un programme de socialisme démocratique. Les conditions au Palais fédéral étaient favorables à la réforme, car autant le Conseil fédéral que le Parlement se prêtaient à des alliances dites de centre-gauche - pas systématiquement, mais de plus en plus souvent. Ce grand contrebraquage est le fait du peuple souverain. Le peuple a des priorités autres que celles des instances abritées sous la coupole du Palais fédéral. Le peuple n'est pas favorable à la prolifération des régulations, à de nouveaux impôts et de nouvelles lois qui étouffent les entreprises."

Neue Zürcher Zeitung - Suisse | 23.09.2013

Le mouvement pacifique suisse au point mort

L'initiative populaire lancée par le Groupe pour une Suisse sans armée (GSsA), visant à la suppression du service militaire obligatoire, a été largement rejetée ce week-end. Près de 73 pour cent des votants se sont exprimés en faveur du maintien du service militaire. Pour le quotidien libéral-conservateur Neue Zürcher Zeitung, le mouvement pacifique traditionnel est à bout de souffle : "Le GSsA n'a pas seulement subi un revers cuisant, il a aussi renforcé l'armée et ses partisans. … Le mouvement pacifique helvétique n'a plus de pouvoir mobilisateur. Il lui faut de nouveaux visages. Dans la campagne pour cette initiative, la flamme antimilitariste était chancelante. Les partis de gauche ont tourné le dos au GSsA. Les Verts ont causé [au vice-président du GSsA] Josef Lang plus de tort qu'autre chose. Le [Parti socialiste suisse] PSS est resté à l'écart. C'est là l'expression de profondes carences : la gauche n'a pas de concept cohérent susceptible de garantir la sécurité du pays."

Neue Zürcher Zeitung - Suisse | 23.08.2012

L'Allemagne doit accepter les règles suisses

Dans la discorde fiscale entre l'Allemagne et la Suisse, la ministre des Finances et présidente de la Confédération Eveline Widmer-Schlumpf a comparé l'achat de CD de données par les autorités allemandes au "crime organisé". Le quotidien libéral-conservateur Neue Zürcher Zeitung se range du côté de la Suissesse : "Aucun gouvernement ne peut se permettre de renoncer à un accord binational ratifié si l'autre partie a l'idée a posteriori d'obtenir de nouvelles concessions. Le Conseil d'Etat ne pourrait pas se couvrir davantage de ridicule s'il acceptait que l'Allemagne serre encore plus fort la vis de la politique fiscale. … L'Allemagne doit également savoir que la Suisse porte la responsabilité de ses règles démocratiques. Les Conseillers fédéraux ont ratifié le traité fiscal avec l'Allemagne avant la pause estivale. Le compte à rebours de la votation populaire est déclenché. Dans le cas où les 50.000 signatures nécessaires sont réunies pendant le délai imparti, le souverain [l'ensemble des votants fédéraux, communaux et cantonaux] aura le dernier mot en novembre. C'est ainsi que cela fonctionne en Suisse. Il serait appréciable que l'on respecte ce principe outre-Rhin, où d'autres règles démocratiques s'appliquent. La bonne intelligence entre voisins repose sur la réciprocité."

Neue Zürcher Zeitung - Suisse | 19.12.2010

La défense suisse a besoin de nouveaux partenaires

Les experts militaires constatent dans le rapport officiel de l'armée 2010 que la Suisse ne peut pas se défendre seule. Le quotidien libéral-conservateur Neue Zürcher Zeitung approuve ce constat : "La conclusion lucide selon laquelle la défense nationale autonome n'est plus un concept de sécurité approprié à l'avenir ne s'est encore imposée ni en politique ni dans l'armée de métier suisse. Ce pays a du mal, de par ses traditions, à changer de cap. Quelle que soit la couleur du parti, il faut enfin comprendre que la Suisse ne peut pas triompher des groupes terroristes, qu'une défense autonome contre des attaques aériennes est irréaliste et que le crime organisée se fiche des frontières du pays. Le Conseil fédéral, le ministre de la Défense et le chef de l'armée devraient se montrer plus valeureux. S'ils se contentent, découragés, de viser la politique de sécurité minimale, il n'en résultera rien de tangible."

» Liste des auteurs


Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

D'autre contenu