Navigation

 
Important :
Vous vous trouvez sur le site des archives euro|topics. Vous pouvez consulter notre revue de presse quotidienne à l´adresse www.eurotopics.net.

Home / Liste des auteurs


Todorova, Kapka


RSS S'abonner aux textes de "Todorova, Kapka" sous forme de fil RSS


Dans la revue de presse européenne, euro|topics a cité jusqu'à présent 5 articles de l'auteur.


24 Chasa - Bulgarie | 26.08.2015

La fin de Schengen serait la fin de l'UE

Après l'attaque déjouée dans un train Thalys reliant Amsterdam à Paris, les politiques évoquent la restauration des contrôles aux frontières au sein de l'espace Schengen. Une décision qui porterait un coup fatal à l'UE, estime le quotidien 24 Chasa : "La suspension des accords de Schengen aurait des conséquences graves et dangereuses. Premièrement, la Grande-Bretagne s'en servirait pour restreindre l'entrée sur son territoire de personnes originaires d'Europe de l'Est. Londres essaye de le faire depuis un certain temps déjà, mais elle s'était jusque-là heurtée à la résistance de l'Allemagne. Sans la libre circulation des personnes et des marchandises, les nouveaux Etats membres de l'UE, parmi lesquels la Bulgarie, se verraient privés de l'un des principaux avantages que leur a apportés l'adhésion à l'Union. … Pour les anciens pays membres, ceci aurait de graves répercussions économiques. Ce serait globalement le début de la fin de l'UE."

24 Chasa - Bulgarie | 01.07.2015

Tsipras se dérobe à ses responsabilités

Le référendum organisé par le gouvernement Tsipras est pour lui un moyen d'esquiver ses responsabilités, critique le quotidien 24 Chasa : "Ils ont galvaudé toutes leurs chances. Tsipras et son ministre des Finances n'ont plus aucun soutien au sein de l'UE. Après tous les milliards injectés dans le budget grec et toutes les offres soumises aux Grecs, les ministres des Finances de l'UE en ont assez de ces petits jeux. La crise grecque est devenue un problème purement grec. … Alexis Tsipras et son cabinet veulent imputer la responsabilité de leur échec aux méchants Européens, au néolibéralisme, au complot des créanciers, à l'Allemagne, au FMI et au capitalisme. C'est pourquoi ils invitent dimanche les Grecs à se rendre aux urnes. Reste à voir si ceux-ci préfèreront faire la queue devant les bureaux de vote ou devant les distributeurs de billets."

24 Chasa - Bulgarie | 28.08.2013

Roms et Bulgares : l'amalgame des médias européens

Le flux migratoire croissant des Roms qui quittent la Bulgarie et la Roumanie pour se rendre en Europe occidentale fait couler de plus en plus d'encre dans la presse de la "vieille Europe". Or les médias font fréquemment l'amalgame entre Bulgares et Roms, critique le quotidien 24 Chasa : "Ils ne se permettraient jamais de proférer des slogans et des injures racistes envers les 'Roms, Sinti et autres peuples nomades', comme il sied de les appeler en 'politiquement correct'. Si, en revanche, on remplace 'Roms' par 'Bulgares' ou 'Roumains', tout d'un coup, tout est permis, des titres de journaux racoleurs aux attaques ouvertes sortant de la bouche de ministres. Dire du mal des Bulgares est de bon ton, même si on veut parler des Roms. Tant qu'on n'appelle pas les choses par leur nom, on sauve les apparences de tolérance. Cette double-morale est plus pernicieuse que la somme du dénigrement des Roms en Bulgarie ou en Tchéquie. Car une fois de plus, elle ferme les yeux sur les véritables problèmes des Roms en Europe de l'Est."

24 Chasa - Bulgarie | 17.08.2013

Il faut être maso pour passer ses vacances à la Mer Noire

La côte bulgare de la mer Noire est jonchée de déchets, s'insurge le quotidien 24 Chasa, qui déconseille quiconque d'aller y passer ses vacances : "Si les Américains s'y connaissaient mieux en géographie, ils ne baptiseraient pas leurs opérations militaires 'Choc et effroi', 'Tempête du désert' ou 'Massue' (Sledgehammer). Pour engendrer à coup sûr choc et effroi, ils devraient les appeler 'Plage de Sozopol', 'Promenade de Varna' ou 'Sanitaires de camping bulgare'. Il faut être masochiste pour partir en vacances en Bulgarie. Ses plages sont autant de décharges publiques : mégots, bouteilles en plastique, seringues, préservatifs, un vieux matelas pneumatique de 2007, les restes d'un cadavre d'animal et pour parfaire le tableau, des chiens et des chats errants. A l'exception de quelques plages qui font une impression passable parce qu'on a enfoui tous ces détritus sous le sable, la côte bulgare de la mer Noire vous donnera des boutons."

24 Chasa - Bulgarie | 26.05.2011

Les Allemands ne comprennent pas les Roms

Les immigrés bulgares et roumains posent un problème sérieux aux villes allemandes car ils sont incultes et acceptent de travailler dans de mauvaises conditions pour des salaires de misère, écrivait il y a peu de temps le magazine d'information allemand Der Spiegel. Les Allemands ne sont manifestement pas en mesure de comprendre ces Bulgares et Roumains qui sont des Roms, estime le quotidien 24 Chasa : "Ces mêmes Allemands qui ont accepté ces 60 dernières années tant de réfugiés, travailleurs et dissidents du monde entier sont désemparés aujourd'hui devant le petit problème bulgare que leur causent les Roms. Dans leurs pays d'origine, ils sont exposés depuis des générations au chômage. Leurs enfants n'ont encore jamais vu une école de l'intérieur et les jeunes femmes ignorent le plus souvent qu'il puisse y avoir de l'eau chaude courante. Une misère aussi désespérée venant d'Europe et non des déserts d'Afrique trouble même les Allemands qui en ont pourtant vu d'autres."

» Liste des auteurs


Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

D'autre contenu