Navigation

 
Important :
Vous vous trouvez sur le site des archives euro|topics. Vous pouvez consulter notre revue de presse quotidienne à l´adresse www.eurotopics.net.

Home / Liste des auteurs


Skidelsky, Robert

n Robert Skidelsky, a member of the British House of Lords, is Professor emeritus of political economy at Warwick University, author of a prize-winning biography of the economist John Maynard Keynes, and a board member of the Moscow School of Political Studies.


RSS S'abonner aux textes de "Skidelsky, Robert" sous forme de fil RSS


Dans la revue de presse européenne, euro|topics a cité jusqu'à présent 2 articles de l'auteur.


Financial Times - Royaume-Uni | 31.10.2008

Robert Skidelsky sur la Russie en période de crise financière

Dans le journal économique Financial Times, l'économiste Lord Robert Skidelsky estime que dans le contexte de crise financière, la Russie doit se considérer comme un pays émergent et revoir à la baisse ses ambitions géopolitiques pour regagner la confiance des marchés : "La Russie n'a pas réussi à diversifier son économie et sa politique rend les investisseurs nerveux depuis longtemps. Il devient nécessaire de se confronter avec la réalité. ... La Russie porte un risque politique important. C'est l'héritage économique des années Poutine. [L'ex-président et actuel Premier ministre de la Russie] Poutine ne comprend pas la nécessité d'une pertinence entre politique économique et politique étrangère : ou plutôt la réconciliation qu'il cherchait était basée sur les profits exceptionnels réalisés avec l'énergie russe. Si cette situation est maintenant terminée, ce qui semble être le cas, la principale hypothèse de sa politique est ruinée. Selon celle-ci, la Russie pouvait en effet utiliser sa puissance énergétique pour renforcer sa position politique mondiale, sans se soucier de sensibilités autres que la sienne. La Russie doit revoir ses ambitions géopolitiques pour les ramener à leur véritable valeur – celle d'une économie émergente d'à peine trois pour cent du produit intérieur brut mondial et d'un quart du niveau de vie américain. L'ère Poutine est terminée mais celle de Medvedev [président russe] n'a pas encore commencé. Voilà la véritable crise russe."

Cyprus Mail - Chypre | 13.03.2008

Robert Skidelsky constate la vulnérabilité morale des marchés

Dans un article diffusé par le site Project syndicate et repris par différents journaux européens, Robert Skidelsky, professeur d'économie, note que même "s'il ne semble aujourd'hui exister aucune alternative cohérente au capitalisme, les sentiments anti-marchés sont particulièrement exacerbés (...). Aucun système social ne pouvant survivre sans base morale, il est urgent de répondre aux problèmes soulevés par les militants anti-mondialisation (...). L'économie de marché se maintient en stimulant l'envie et le désir de possession par le biais de la publicité. Dans un monde où la publicité est omniprésente, il n'y a pas de limite à la soif de biens et de services. (...) Si le marché n'a aujourd'hui pas de concurrent sérieux, il n'en est pas moins vulnérable. Il est devenu dangereusement dépendant de la réussite économique, à tel point que tout raté économique à grande échelle mettra à jour la superficialité de ses prétentions morales. La solution n'est pas d'abolir les marchés, mais de réintroduire de la morale dans les demandes. Pour cela, le moyen le plus simple serait de restreindre la publicité. Cela réduirait le rôle de la cupidité et de l'envie dans le fonctionnement des marchés, laissant de la place à d'autres motivations."

» Liste des auteurs


Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

D'autre contenu