Navigation

 
Important :
Vous vous trouvez sur le site des archives euro|topics. Vous pouvez consulter notre revue de presse quotidienne à l´adresse www.eurotopics.net.

Home / Liste des auteurs


Seibt, Constantin


RSS S'abonner aux textes de "Seibt, Constantin" sous forme de fil RSS


Dans la revue de presse européenne, euro|topics a cité jusqu'à présent 4 articles de l'auteur.


Tages-Anzeiger - Suisse | 22.09.2015

Les déboires sexuels de Cameron : le scandale est ailleurs

Dans une biographie du Premier ministre britannique, un compagnon de longue date de David Cameron relate que ce dernier a introduit 'une partie très intime de son anatomie' dans la tête d'un cochon mort lors d'une fête d'intégration à un club étudiant. L'incident est très révélateur des traditions sociales en Grande-Bretagne, estime de journal de centre-gauche Tages-Anzeiger : "L'excentricité des scandales britanniques est liée à une société dont les classes sont restées intactes. Les sociologues la décrivent comme suit : la classe inférieure a des rapports sexuels fréquents, qui n'ont toutefois rien d'exceptionnels, la classe moyenne n'en a presque pas (elle travaille), quant à la classe supérieure, elle connaît à son tour une sexualité intense, mais redoublant d'inventivité. Etre retrouvé asphyxié dans un costume en latex est un privilège réservé aux élites. L'anecdote de Cameron et sa tête de porc est également une intrigue de la classe supérieure qui va nous donner une image faussée de Cameron. Notamment parce qu'elle nous ferait presque oublier sa politique de démantèlement du système social. Ce qui est choquant dans cette politique des classes, ça n'est pas ce qu'il se passe en privé, mais en public."

Tages-Anzeiger - Suisse | 20.07.2015

L'Europe ravalée au rang d'école de commerce

Le contrat entre la Grèce et ses créanciers se termine sur la phrase "The ownership by the Greek authorities is key." Le recours au mot "ownership" dans le contexte de la politique est lourd de sens, écrit le journal de centre-gauche Tages-Anzeiger : "Il implique que le gouvernement grec doive faire sien l'accord négocié : un accord qui invalide les lois qu'il a lui-même décidées, soumet toutes les nouvelles lois à l'approbation indispensable de l'UE, du FMI et de la BCE et impose des mesures d'austérité et des privatisations conséquentes. … Le nouveau mot se fond parfaitement dans la politique d'austérité. Les objectifs de cette politique parlent la langue des grands groupes : réformes structurelles, consolidation, programmes. Les actions qu'elle engage, pour leur part, relèvent du monde de l'éducation : devoirs, heures de colles, disciplines, règles et cures d'amincissement. Sans oublier les exhortations de la directrice du FMI, Christine Lagarde, qui souhaitait que les négociations 'se fassent enfin entre adultes'. Il fut un temps où l'Europe était une idée. Elle est devenue une école de commerce."

Tages-Anzeiger - Suisse | 13.12.2011

Un oligarque suisse s'offre un journal

L'éditeur du journal Basler Zeitung, Moritz Suter, a démissionné lundi de toutes ses fonctions et a revendu ses parts à Rahel Blocher. Cette dernière est la fille de Christoph Blocher, le vice-président du parti nationaliste conservateur Union démocratique du centre (UDC). Le monde voit désormais clairement que les Blocher forment une famille d'oligarques, estime le quotidien libéral Tages-Anzeiger : "La soif insatiable de pouvoir et de contrôle qu'éprouve Blocher est illustrée par la transaction misérable effectuée par Robinvest, l'entreprise familiale des Blocher, avec le journal : père et fille ont dépensé près de 70 millions pour une maison d'édition qui compte 100 millions de dettes. Le trou de 30 millions dans la caisse de retraite n'a joué aucun rôle lors de la vérification des comptes. Une erreur que seul un milliardaire peut se permettre. Mais la tentative de disposer d'un rédacteur en chef comme Markus Somm et probablement d'un directeur d'édition comme Filippo Leutenegger, deux partisans de longue date, vaut des dizaines de millions pour la famille. La Suisse dispose aujourd'hui avec les Blocher d'une véritable famille d'oligarques, exhaustivement pourvu d'un château, d'un parti, d'entreprises, d'usines et de journaux."

Tages-Anzeiger - Suisse | 24.05.2011

Wikipedia fait partie du patrimoine mondial

A l'occasion du dixième anniversaire de Wikipedia, les fondateurs de l'encyclopédie en ligne ont lancé une campagne pour que celle-ci soit portée sur la liste du patrimoine culturel mondial de l'Unesco. Le quotidien de centre-gauche Tages-Anzeiger estime que Wikipédia mérite une telle distinction : "L'une des raisons à cela, c'est que le projet participatif Wikipédia est en crise : de moins en moins de volontaires écrivent. Parce que les articles les plus faciles à rédiger le sont déjà et que quelques centaines de vétérans dominent toutes les discussions - et ont écrit un ensemble de règles dissuasif de 30 pages pour garantir la qualité. Ces barrières sont un problème. Car les principaux contributeurs de l'encyclopédie n'étaient pas des professeurs mais des étudiants, comme le montre une étude. Tandis que les professeurs avaient un public contraint, leurs étudiants écrivaient pour une raison : se faire un nom. C'est pourquoi il n'est pas idiot d'honorer autant que possible le projet Wikipédia. En le portant sur la liste de l'Unesco."

» Liste des auteurs


Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

D'autre contenu