Navigation

 
Important :
Vous vous trouvez sur le site des archives euro|topics. Vous pouvez consulter notre revue de presse quotidienne à l´adresse www.eurotopics.net.

Home / Liste des auteurs


Repovž, Grega


RSS S'abonner aux textes de "Repovž, Grega" sous forme de fil RSS


Dans la revue de presse européenne, euro|topics a cité jusqu'à présent 5 articles de l'auteur.


Mladina - Slovénie | 27.05.2013

Les cercles financiers dictent la politique économique

Le Parlement a incorporé vendredi dans sa Constitution une règle d'or budgétaire. Il faudra parvenir à l'équilibre budgétaire dès 2015, bien que la chef de gouvernement Alenka Bratušek ait toujours préconisé de ne pas l'appliquer avant 2017. Pour l'hebdomadaire de gauche Mladina, le revirement de Bratušek est lié à ses incertitudes "aux niveaux national et international. Une attitude qu'on avait déjà pu observer chez [son prédécesseur] Janez Janša. En pleine crise internationale, il est tout simplement trop risqué pour la majorité des dirigeants de mener une politique économique propre qui contredirait les prescriptions des institutions internationales. Il est bien plus simple de se limiter à suivre les directives des cercles financiers internationaux, plutôt que de suivre sa propre politique économique, et de s'exposer ainsi aux critiques de l'étranger et de son pays."

Mladina - Slovénie | 25.03.2013

Les femmes dirigent seulement quand les hommes renoncent

Ces dernières semaines, les médias slovènes ont régulièrement rappelé que le pays, avec Alenka Bratušek, disposait pour la première fois d'une femme Premier ministre. L'hebdomadaire de gauche Mladina constate que les femmes ne prennent les rênes que dans certaines situations : "La politique étant un domaine très sensible où il ne peut pas y avoir de discrimination, il faut se demander si le quota de femmes en politique n'a pas augmenté depuis que la politique a perdu de l'intérêt, qu'elle est devenue moins attractive, notamment pour les hommes. La politique n'est en effet pas la première profession pour laquelle un grand nombre de femmes se sont engagées depuis qu'elle a perdu de son prestige aux yeux des hommes. … De nombreuses professions ne se sont féminisées que lorsque le prestige et le montant des salaires ont diminué. Dans ce sens, l'avènement d'Alenka Bratušek à la tête du gouvernement slovène a un arrière-goût un peu amer."

Mladina - Slovénie | 08.10.2012

Les Slovènes ne sont pas des hyènes cupides

Le ministre slovène de l'Education et la Santé Žiga Turk a annoncé vendredi que les salaires seraient diminués dans le secteur de l'éducation. Il avait appelé les étudiants au début du semestre à se montrer reconnaissants du fait que l'Etat continue à garantir la gratuité des études. Pourtant le citoyen paie des impôts et a donc le droit à l'éducation et aux autres prestations publiques, s'insurge l'hebdomadaire de gauche Mladina : "Les citoyens paient beaucoup d'impôts car l'Etat doit garantir l'éducation et les infrastructures. … Nous payons aussi des impôts et des cotisations sociales pour le cas où nous perdons notre travail. Nous payons des cotisations sociales pour le cas où nous avons besoin d'aide médicale ou sociale. L'aide sociale n'est donc pas un cadeau, c'est notre droit. … Pourquoi énumérer tous ces exemples ? Parce que ces derniers temps, tous les droits (pour lesquels nous avons payé !) sont présentés comme une sorte de cadeau de l'Etat. En revanche, les citoyens sont présentés en hyènes cupides, prenant possession de ce qui ne leur appartient pas."

Mladina - Slovénie | 14.05.2012

La Slovénie suit le diktat des marchés

Le Parlement slovène a approuvé vendredi le programme d'austérité du gouvernement pour les années 2012 / 2013. Les dépenses publiques doivent ainsi être réduites de 500 millions d'euros cette année et de 750 millions l'année prochaine. Dès le mois de juin, les salaires des employés du service public seront diminués de huit pour cent. Pourtant la rigueur n'apporte rien, critique l'hebdomadaire de gauche Mladina, évoquant l'exemple d'autres pays européens : "L'actuel gouvernement n'a pas osé procéder à des modifications systémiques et des réformes structurelles. On n'a fait qu'adopter des restrictions de dépenses, c'est-à-dire exactement ce à quoi l'Europe a définitivement renoncé cette semaine. L'austérité pour l'austérité s'est révélée erronée. Et pourtant, la Slovénie a précisément choisi la voie qui emporte la Grèce, l'Espagne et l'Irlande un peu plus dans la spirale de la crise. En se serrant davantage la ceinture, ces pays ont perdu le peu d'oxygène qui leur restait. … Certains pays obéissent toutefois encore aux marchés financiers, et ce, non sans raison. En effet, les marchés financiers ne sont pas d'indicibles entités. Derrière eux se trouvent des individus, des propriétaires."

Mladina - Slovénie | 16.01.2012

Le difficile défi de l'opposition slovène

L'ex-Premier ministre conservateur slovène Janez Janša (2004 - 2008) va peut-être retrouver la fonction suprême car le vainqueur des élections législatives, Zoran Janković, n'a pas été élu mercredi par le Parlement pour diriger le gouvernement. Au titre de chef de l'opposition, Janković aura désormais la tâche difficile de défendre la démocratie slovène contre les projets de Janša, estime le magazine hebdomadaire de gauche Mladina : "Janša va très probablement revenir. Si l'on croyait peut-être encore en 2004 que Janša se calmerait un peu en prenant le pouvoir, on sait maintenant que la colère est à la base de son action. On peut désormais se demander où il commencera à mettre de l'ordre. … Janković assumera une fonction qu'il n'a jamais vraiment souhaitée : mener une opposition qui devra défendre les acquis de l'Etat-providence et les normes démocratiques. Si Janša gouverne comme il l'a fait entre 2004 et 2008, alors c'est un défi vraiment compliqué qui attend Janković."  

» Liste des auteurs


Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

D'autre contenu