Navigation

 
Important :
Vous vous trouvez sur le site des archives euro|topics. Vous pouvez consulter notre revue de presse quotidienne à l´adresse www.eurotopics.net.

Home / Liste des auteurs


Piérot, Jean-Paul


RSS S'abonner aux textes de "Piérot, Jean-Paul" sous forme de fil RSS


Dans la revue de presse européenne, euro|topics a cité jusqu'à présent 2 articles de l'auteur.


L'Humanité - France | 24.06.2013

Législatives partielles : une gifle pour Hollande

Lors des législatives partielles organisées dans la circonscription de l'ex-ministre Jérôme Cahuzac, qui avait renoncé à son poste de député, le candidat de l'UMP l'a emporté dimanche au second tour face au candidat du Front national, avec 53,76 pour cent des voix contre 46,24. L'élimination dès le premier tour du candidat socialiste est révélateur de la déception des électeurs de gauche, analyse le quotidien communiste L'Humanité : "Quand une élection partielle est provoquée par la déchéance d'un ministre, responsable du fisc, pour … fraude fiscale, la majorité part au combat avec un lourd handicap. Mais lorsque s'ajoute aux fautes inexcusables d'un homme, le sentiment que la politique qui est conduite depuis un an n'est pas en rupture avec celle qu'ils ont rejetée en sortant Nicolas Sarkozy de l'Élysée, une bonne partie des électeurs de gauche font le constat d'avoir été trompés deux fois. ... Qui peut encore douter que le gouvernement va dans le mur s'il persiste à n'être à l'écoute que de ceux qui veulent l'échec de la gauche ?"

L'Humanité - France | 28.07.2009

Les travailleurs français doivent apprendre le hongrois

A l'occasion de licenciements chez l'équipementier hongrois Bosal à Annezin en France, le quotidien de tendance communiste L'Humanité critique le droit du travail européen dans son éditorial : "Les ouvriers de l'équipementier Bosal, qui produit des pots d'échappement à Annezin ... sont priés de se mettre au plus vite à l'apprentissage de la langue magyare pour aller exprimer leur gratitude aux dirigeants de Bosal Autoflex Hongrie de les accueillir [en Hongrie] et de leur offrir un salaire mensuel de 425 euros [l'entreprise est légalement tenue de proposer de nouveaux contrats de travail aux employés qu'elle licencie]. ... On atteint dans cette affaire le summum du cynisme d'un certain patronat. ... La France et la Hongrie sont deux États membres de l'Union européenne. Lorsqu'en 2004 Budapest et neuf autres pays européens firent leur entrée dans l'Union, la population hongroise espérait une harmonisation vers le haut des salaires. Il eût fallu pour cela que les traités européens, marqués du sceau du libéralisme, fussent modifiés dans ce sens."

» Liste des auteurs


Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

D'autre contenu