Navigation

 
Important :
Vous vous trouvez sur le site des archives euro|topics. Vous pouvez consulter notre revue de presse quotidienne à l´adresse www.eurotopics.net.

Home / Liste des auteurs


Özer, Verda


RSS S'abonner aux textes de "Özer, Verda" sous forme de fil RSS


Dans la revue de presse européenne, euro|topics a cité jusqu'à présent 3 articles de l'auteur.


Hürriyet Daily News - Turquie | 09.01.2016

Ankara doit se tenir à l'écart du conflit irano-saoudien

Le ministère turc des Affaires étrangères a convoqué vendredi l'ambassadeur iranien après que des médias publics de la République islamique ont évoqué le rôle joué par la Turquie dans l'exécution du cheikh chiite Nimr al-Nimr en Arabie saoudite. Ankara ferait mieux de se tenir à distance de ce conflit, préconise le quotidien anglophone Hürriyet Daily News : "Il est nécessaire pour la Turquie de rester totalement impartiale dans ce conflit, comme elle l'avait fait dans la crise survenue entre l'Iran et l'Arabie saoudite [dans les années 1980]. Ankara avait observé une neutralité active pendant toute la durée de la guerre Iran/Irak ; une neutralité qui s'impose à nouveau aujourd'hui. Mais ceci implique que la Turquie s'abstienne de contribuer activement à l'alliance militaire islamique forgée par l'Arabie saoudite juste avant la crise - une alliance qui exclut les pays chiites de la région et qu'Ankara a accepté de rallier. Il faut être conscient du fait que l'incendie qui ravage la région n'est pas près de s'éteindre, et qu'il est nécessaire pour la Turquie de conforter sa position autant que possible."

Hürriyet - Turquie | 08.12.2015

Le 'problème kurde' d'Ankara complique la solution en Syrie

Dans la lutte contre le groupe terroriste Daech, la politique menée par la Russie en Syrie se rapproche de plus en plus de celle des Etats-Unis, analyse le quotidien conservateur Hürriyet : "Tandis que la Russie intensifie ses frappes contre Daech, les Etats-Unis se montrent plus flexibles sur la question d'Assad. … Par ailleurs, la 'feuille de route de Vienne', c'est-à-dire la recherche d'une transition politique pour la Syrie, contribue à intensifier la coopération entre Etats-Unis et Russie. … Ankara en est consciente et a donc approuvé la possibilité d'une solution transitoire avec Assad. Elle est également consciente du fait que les Etats-Unis et la Russie sont du même avis sur la question [de l'organisation kurde-syrienne] PYD. Ankara envoie désormais des soldats à Mossoul afin d'y former les combattants peshmergas du leader kurde-irakien Massoud Barzani. Ankara choisit ainsi de renforcer les rivaux de ceux que la coalition considère comme la puissance officieuse [dans le combat contre Daech]. … A regarder les choses de plus près, on comprend que le PYD sera la donnée de l'équation la plus difficile à gérer pour la Turquie."

Hürriyet - Turquie | 26.08.2014

Assad a lui aussi contribué à l'avènement de l'EI

Si l'Etat islamique a pu devenir aussi puissant, c'est parce que la communauté internationale s'est trompée dans son analyse du conflit syrien, explique le quotidien conservateur Hürriyet : "La première erreur a été de croire que l'EI ne combattrait que le régime du président syrien Bachar Al-Assad. Or tout le monde a rapidement compris que les cibles d'Assad étaient souvent les mêmes que celles privilégiées par les djihadistes. ... Second postulat erroné, penser qu'un départ d'Assad entraînerait la disparition de l'EI. Mais Assad est toujours là. Il est même plus fort que jamais. A l'heure actuelle, 13 des 14 provinces syriennes sont entre les mains d'Assad. Seule celle de Racca est sous contrôle de l'EI. ... Si l'EI a permis de sauver Assad, il ne s'est pas arrêté là. Il constitue aujourd'hui la pire menace dans la région. ... On a cru ensuite qu'Assad et l'EI ne s'attaqueraient pas mutuellement. Une thèse démentie le mois dernier, quand l'EI a commencé à cibler le régime. Car l'EI n'a plus besoin d'Assad, l'opposition syrienne ayant été annihilée."

» Liste des auteurs


Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

D'autre contenu