Navigation

 
Important :
Vous vous trouvez sur le site des archives euro|topics. Vous pouvez consulter notre revue de presse quotidienne à l´adresse www.eurotopics.net.

Home / Liste des auteurs


Nuriyeva, Sevil


RSS S'abonner aux textes de "Nuriyeva, Sevil" sous forme de fil RSS


Dans la revue de presse européenne, euro|topics a cité jusqu'à présent 4 articles de l'auteur.


Star - Turquie | 05.10.2015

Blessée, la Russie se requinque en Syrie

Le président américain Barack Obama a dénoncé vendredi le risque d'affaiblissement de l'opposition modérée en Syrie par des frappes aériennes russes. Il s'est trop longtemps trompé sur le compte de la Russie, commente le quotidien proche du gouvernement Star : "Mise à mal par la question ukrainienne, la Russie a trouvé en la Syrie un genre d'échappatoire pour détourner l'attention de l'effondrement économique. … Une Russie en difficulté est bien plus dangereuse que si elle se portait bien. Une circonstance que les Etats-Unis ont omis dans leurs calculs. Aux abois, blessée, la Russie préfère mener la guerre jusqu'à la mort, c'est sa mentalité. … Les Russes aspirent à anéantir les forces que les Etats-Unis, aux côtés de la Turquie, ont mises en place. La raison : les Etats-Unis. La Russie redoute que les 'révolutions de couleur' viennent frapper à sa porte et qu'en cas de chute d'Assad, les Etats-Unis gagnent en importance. C'est pourquoi elle s'efforce de reprendre les rênes dans le Caucase et en Asie centrale."

Star - Turquie | 20.04.2015

Les accusations de génocide ont pour but d'affaiblir la Turquie

Le Parlement européen a adopté la semaine dernière une résolution qui demande à la Turquie de qualifier de génocide les massacres commis contre les Arméniens au sein de l'Empire ottoman. Un véritable scandale, estime le quotidien proche du gouvernement Star : "Toute cette opération a pour but de bloquer la Turquie ; celle-ci n'a par ailleurs aucun lien direct avec les histoires mensongères des Arméniens. Bien sûr, la pression des lobbies arméniens est un prétexte bienvenu pour les dirigeants de la planète, les milieux financiers et tous ceux qui, dans une mentalité propre à celle des croisades, vouent une haine mortelle à l'islam. … Il suffit de passer en revue la liste honteuse des génocides et des répressions perpétrées au cours de l'histoire européenne pour révéler les viles intentions qui ont poussé l'UE à prendre cette décision scandaleuse. La nouvelle perception de la Turquie et de ses ambitions inquiète les centres de pouvoir dans l'UE."

Star - Turquie | 11.08.2014

Une victoire du peuple

Pour la première fois, le président turc a été élu au suffrage universel direct. C'est pourquoi le quotidien proche du gouvernement Star qualifie le succès d'Erdoğan de victoire du peuple : "Nous vivons dans un monde où les Etats-Unis et d'autres pays occidentaux, considérés comme pionniers de la démocratie, ont renoncé à démocratiser le Proche-Orient. Actuellement, les amis, mais aussi les ennemis de la nouvelle présidence turque commencent à saisir la signification du pouvoir du peuple. Même ceux qui ne s'y retrouvent pas se rendent comptent que sous Erdoğan, la volonté du peuple se hisse au-delà de toute autre volonté. Erdoğan, dont le leadership est étudié par les instituts politiques du monde entier, vient de montrer à la Turquie, mais aussi à la planète, les aspects de son nouveau style politique. ... Le nouveau modèle d'Erdoğan donne à voir aux politiques et nations de la région ce que signifie réellement servir le peuple."

Star - Turquie | 04.08.2014

Russie, au tour de la guerre au Haut-Karabagh

On déplore plusieurs morts ces derniers jours lors d'accrochages entre soldats arméniens et azerbaïdjanais dans la région du Haut-Karabagh. Un cessez-le-feu théorique règne dans cette enclave du Caucase depuis 1994. Mais la Russie pourrait bientôt s'immiscer et une nouvelle guerre pourrait éclater, prévient le quotidien proche du gouvernement Star : "L'attitude agressive de la Russie ne semble pas se limiter à l'Ukraine, mais viser tous les pays qui sont sous l'influence des Etats-Unis, notamment l'Azerbaïdjan . … En fonction des atouts qu'elle a dans sa main, la Russie développe sa défense ; elle perçoit la politique azerbaïdjanaise comme une menace. Il est probable que la Russie ne se retire pas de l'Ukraine, et qu'elle mise sur la violence pour déstabiliser ces pays situés le long d'une 'ligne énergétique' , et qui appartiennent à la sphère d'intérêts américaine."

» Liste des auteurs


Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

D'autre contenu