Navigation

 
Important :
Vous vous trouvez sur le site des archives euro|topics. Vous pouvez consulter notre revue de presse quotidienne à l´adresse www.eurotopics.net.

Home / Liste des auteurs


Noblecourt, Michel


RSS S'abonner aux textes de "Noblecourt, Michel" sous forme de fil RSS


Dans la revue de presse européenne, euro|topics a cité jusqu'à présent 2 articles de l'auteur.


Le Monde - France | 19.05.2011

Les socialistes luttent pour l'après-DSK

Accusé de tentative de viol, Dominique Strauss-Kahn ne pourra pas se présenter comme candidat socialiste à la présidentielle française. La primaire interne au parti est de nouveau ouverte, estime le quotidien de centre-gauche Le Monde : "Même s'il était finalement disculpé des graves accusations portées contre lui, les terribles images de l'ancien ministre menotté, comparaissant le visage hagard devant sa juge américaine - cette 'mise à mort médiatique', selon l'expression de Robert Badinter - suffiraient à le maintenir hors jeu. Le PS doit passer directement de l'avant-DSK à l'après-DSK sans qu'il y ait eu un avec DSK. ... Les cartes sont rebattues, et la primaire des 9 et 16 octobre, loin d'être la 'primaire de confirmation' souhaitée par Claude Bartolone, va être une vraie primaire … avec le risque d'une nouvelle guerre des ego. Trois candidats tiennent le haut de l'affiche : Martine Aubry, François Hollande et Ségolène Royal."

Le Monde - France | 17.07.2008

Une "rentrée chaude" en France ?

Une "rentrée chaude" menace la France, prévient Le Monde. Les syndicats se sentent ridiculisés par le président français et pourraient bien lui rendre la monnaie de sa pièce : "A quel jeu social Nicolas Sarkozy se livre-t-il ? … Le 5 juillet, devant les siens, au conseil national de l'UMP, M. Sarkozy a été ovationné en proclamant : 'Désormais, quand il y a une grève en France, plus personne ne s'en aperçoit. ' C'est comme s'il avait donné une gifle aux syndicats. …Le climat social reste donc sensible. Il n'est pas sûr que la 'rentrée' à l'automne soit aussi batailleuse que le promettent les syndicats. Mais ils pourraient manifester leur mauvaise humeur et leur défiance autrement. … Ils pourraient se laisser tenter par une nouvelle arme : la grève du compromis social. Un refus d'accord qui serait plus qu'un grain de sable dans la roue des réformes."

» Liste des auteurs


Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

D'autre contenu