Navigation

 
Important :
Vous vous trouvez sur le site des archives euro|topics. Vous pouvez consulter notre revue de presse quotidienne à l´adresse www.eurotopics.net.

Home / Liste des auteurs


Naím, Moisés


RSS S'abonner aux textes de "Naím, Moisés" sous forme de fil RSS


Dans la revue de presse européenne, euro|topics a cité jusqu'à présent 3 articles de l'auteur.


El País - Espagne | 28.06.2015

Le terrorisme islamiste, pas un choc des civilisations, selon Moisés Naím

La thèse d'un choc entre les civilisations occidentale et islamique, défendue notamment par Samuel Huntington, ne résiste pas à l'épreuve des faits. C'est ce qu'écrit Moisés Naím, rédacteur en chef de Foreign Policy dans une tribune au quotidien de centre-gauche El País, après les attentats de vendredi en France, en Tunisie et au Koweït : "Les images véhiculées par les JT, les discours officiels et les débats houleux qu'on entend à la radio et sur Internet peuvent facilement laisser penser que le conflit le plus meurtrier du XXIe siècle oppose deux groupes : les musulmans radicaux aux 'mécréants'. Or c'est une erreur. Les statistiques montrent qu'il s'agit d'une interprétation erronée et que c'est parmi les adeptes de leur propre religion que les terroristes islamiques ont fait le plus de victimes. La lutte entre chiites et sunnites continue de faire des morts, principalement des musulmans. Une autre erreur est la croyance qu'aux Etats-Unis, la majorité des attentats sont le fait de musulmans radicalisés. Ce sont des racistes américains - surtout ceux qui croient à la supériorité de la race blanche - qui sont responsables de la majorité des victimes d'attentats terroristes."

El País - Espagne | 05.11.2011

Moisés Naím recommande à l'Europe le modèle latino-américain

L'Europe peut tirer un grand enseignement des crises économiques surmontées par les pays latino-américains, estime l'ex-ministre de l'Economie du Venezuela, Moisés Naím, dans le quotidien de centre-gauche El País : "Entre 1980 et 2003, l'Amérique latine a connu 38 crises économiques. La région, les politiques et même l'opinion publique ont tiré des leçons de ces expériences douloureuses. La plus importante d'entre elles pourrait être résumée sous le titre 'la force du paquet'. Le 'paquet' est un ensemble de mesures économiques complètes, cohérentes, crédibles et politiquement réalisables. … Mais la tentation d'éviter ce paquet de mesures globales est aussi grande que ses effets thérapeutiques. En Amérique latine la faute la plus fréquente a été d'affronter la crise avec des mesures insuffisantes et de croire que l'on pourrait repousser indéfiniment les mesures impopulaires. Il en va de même en Europe. … Espérons que l'Europe puisse surmonter la crise comme la nouvelle Amérique latine a appris à le faire. En ce sens, la latino-américanisation de l'Europe est un souhait de bon augure."

Il Sole 24 Ore - Italie | 15.05.2011

Moisés Naím sur la peur de l'arsenal syrien

Les manifestations et les troubles en Syrie se poursuivent inexorablement. Au moins sept personnes ont été abattues ce week-end par les forces de sécurité du régime. Mais par peur, l'Occident se refuse à intervenir comme en Libye, analyse l'écrivain Moisés Naím dans le journal économique Il Sole 24 Ore : "Pourquoi les Etats-Unis et l'Europe bombardent-ils Tripoli de missiles et Damas de mots uniquement ? … Parce que la Syrie est militairement plus forte que la Libye. Les forces armées syriennes sont parmi les mieux équipées et les mieux formées du Proche-Orient. Le pays possède des armes chimiques et biologiques. Ses forces paramilitaires figurent dans les 13 premières de la planète. … S'ajoute à cela le facteur d'épuisement. La Libye a assouvi le faible appétit que les Etats-Unis ressentaient encore pour participer à des guerres qui ne menacent pas leurs propres intérêts vitaux. Les dissidents syriens paient le prix des guerres longues et coûteuses des Etats-Unis en Afghanistan et en Irak, et de l'intervention en Libye. Le soutien militaire de Washington aux régions isolées sera désormais de plus en plus limité et sélectif. Mais sans les Etats-Unis, l'Europe n'existe pas dans le domaine de la guerre. Les dissidents syriens se retrouvent donc contraints à se débrouiller tout seuls."

» Liste des auteurs


Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

D'autre contenu