Navigation

 
Important :
Vous vous trouvez sur le site des archives euro|topics. Vous pouvez consulter notre revue de presse quotidienne à l´adresse www.eurotopics.net.

Home / Liste des auteurs


Ridley, Matt

writes mainly about science environment and economics (e.g. in The Times)


RSS S'abonner aux textes de "Ridley, Matt" sous forme de fil RSS


Dans la revue de presse européenne, euro|topics a cité jusqu'à présent 2 articles de l'auteur.


The Times - Royaume-Uni | 29.11.2015

Changement climatique : des craintes infondées

Les politiques et les activistes qui mettent en garde contre les dangers du changement climatique cèdent à un alarmisme infondé, critique Matt Ridley, journaliste eurosceptique et membre de la Chambre des Lords britannique, dans le quotidien conservateur The Times : "Les 40 000 personnes qui se rassembleront à Paris les douze prochains jours sont convaincus que le climat nous réserve des catastrophes d'ici la fin du siècle si nous ne réduisons pas les émissions de gaz à effet de serre. … En ceci, ils ne sont pas sur la même longueur d'ondes que les scientifiques. Dans une étude publiée par l'American Meteorological Society en 2012, 52 pour cent de ses membres seulement estimaient que le changement climatique était lié à des facteurs anthropiques, tandis que 34 pour cent d'entre eux seulement y voyaient une menace réelle pour la planète. … Sommes-nous certains de ne pas réagir de façon démesurée ?"

The Times - Royaume-Uni | 22.11.2015

Les djihadistes craignent le sécularisme, par Matt Ridley

Les attaques comme celles menées il y a dix jours à Paris témoignent du désespoir des fondamentalistes, qui ont compris que l'islam était en perte de vitesse, analyse le chroniqueur Matt Ridley dans le quotidien conservateur The Times : "Les humanistes sont en train de l'emporter, même face à l'islam. Discrètement, l'athéisme progresse. Ceux qui ont recours à une forme extrême de religion pour empoisonner l'esprit de jeunes gens désœuvrés sont furieux de l'essor des idées matérialistes et séculières, et de leur incapacité à les enrayer. Dans 50 ans, on regardera peut-être en arrière et on s'étonnera de ne pas avoir remarqué plus tôt que l'islam était en train de marquer le pas ; non au profit d'autres religions, mais de l'humanisme. … Les djihadistes de Daech sont probablement moins motivés par la volonté de convertir la jeunesse européenne désœuvrée à l'islam fondamentaliste que par le désir d'empêcher la diaspora musulmane d'embrasser le sécularisme occidental."

» Liste des auteurs


Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

D'autre contenu