Navigation

 
Important :
Vous vous trouvez sur le site des archives euro|topics. Vous pouvez consulter notre revue de presse quotidienne à l´adresse www.eurotopics.net.

Home / Liste des auteurs


Mabille, Philippe

Editorialiste à La Tribune


RSS S'abonner aux textes de "Mabille, Philippe" sous forme de fil RSS


Dans la revue de presse européenne, euro|topics a cité jusqu'à présent 4 articles de l'auteur.


La Tribune - France | 20.11.2015

Comment la France peut mettre fin au terrorisme

La France ne pourra remporter la guerre contre Daech en se contentant de procéder à des frappes aériennes contre les positions du groupe terroriste, souligne le journal économique libéral La Tribune : "Elle ne sera pas résolue par la seule chute du califat d'al-Baghdadi. Elle le sera si nous savons éviter ce que Daech veut : 'libaniser' la société française, provoquer une guerre, civile celle-là, au cœur de nos villes et de nos banlieues, en brandissant le faux drapeau de l'islam. Si nous savons résoudre les causes qui font que de jeunes Français radicalisés de 20 ans tirent sur d'autres Français, sans distinction d'âge, de sexe et d'origine, et haïssent ce que nous sommes : notre modèle d'intégration laïc, ouvert et cosmopolite, notre mode de vie, libre et tolérant, nos bars, nos bistrots, nos salles de spectacle et nos stades. Ce n'est pas une guerre de civilisations, mais pour la civilisation. Elle prospère sur la misère des peuples et c'est pour cela qu'il est heureux que la COP21 ait été maintenue à Paris. La responsabilité des dirigeants du monde y sera immense."

La Tribune - France | 10.01.2013

Draghi renforce encore l'euro

Le président de la BCE, Mario Draghi, a présenté lors d'une conférence de presse le nouveau billet de cinq euros, sur lequel il a apposé sa signature. La BCE garantit ainsi une nouvelle fois l'avenir de l'euro, commente le journal économique libéral La Tribune : "Une chose est sûre, par sa signature officielle sur la nouvelle série Europa de billets en euro, Mario Draghi ajoute un geste symbolique supplémentaire de nature à donner confiance dans la résilience de l'euro. Le fait que ce soit le président de la banque centrale qui garantisse en quelque sorte la valeur de la monnaie est aussi le signe qu'en Europe, la monnaie reste une chose trop sérieuse pour être confiée aux hommes politiques. Un euro signé Mario pour une monnaie appelée à durer donc, une monnaie plus sûre, pas seulement par les nouveaux signes de sécurité fiduciaire qui lui ont été ajoutés, voilà un bon gage pour 2013 et un nouvel avenir de l'euro."

La Tribune - France | 16.02.2012

L'hyperprésident doit devenir un hypercandidat

Selon les derniers sondages, le président sortant, Nicolas Sarkozy, se trouve loin derrière son adversaire socialiste, François Hollande, qui l'emporterait au second tour avec 57 pour cent des voix. Les choses se compliquent pour le président Sarkozy, estime le journal économique en ligne La Tribune : "Le président sortant le sait, il ne peut guère compter sur son bilan pour rattraper le retard considérable qui le sépare, au premier, et surtout au second tour, de son rival socialiste. ... Le président-candidat de 2012 est-il capable de retrouver du crédit dans un pays anxieux face à la montée du chômage et de risques de toute nature ? C'est la vraie inconnue de la période qui s'ouvre. Il reste deux mois à Nicolas Sarkozy 'pour renverser la table', transformer l'hyperprésident en un hypercandidat. ... Candidat oui, mais pour quoi faire ? Faire ce qu'il n'a pas su, pas pu ou pas voulu faire quand il en avait le pouvoir ?"

La Tribune - France | 16.07.2009

La crise trie le bon grain de l'ivraie

"La crise financière n'a pas fait que des victimes", écrit le journal économique La Tribune. "Goldman Sachs sort de la crise plus fort qu'avant et devient le nouveau symbole, avec Microsoft, Google et Coca-Cola, du leadership américain. Après le choc de la faillite de GM (General Motors), doit-on désormais dire que 'ce qui est bon pour GS est bon pour l'Amérique' ? En affichant son insolente santé, avec des profits en hausse de 33% pour le deuxième trimestre, la célèbre banque d'affaires redonne du lustre à Wall Street, où l'on ne rêve que d'une chose : revenir au "business as usual". ... Mais force est de constater que la crise, en triant le bon grain de l'ivraie, a renforcé les tendances monopolistiques du capitalisme financier."

» Liste des auteurs


Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

D'autre contenu