Navigation

 
Important :
Vous vous trouvez sur le site des archives euro|topics. Vous pouvez consulter notre revue de presse quotidienne à l´adresse www.eurotopics.net.

Home / Liste des auteurs


Kun, István


RSS S'abonner aux textes de "Kun, István" sous forme de fil RSS


Dans la revue de presse européenne, euro|topics a cité jusqu'à présent 2 articles de l'auteur.


Élet és Irodalom - Hongrie | 06.03.2014

Les Roms de Hongrie souffrent de la faim et du froid

En Hongrie, les Roms vivent dans une indigence extrême et des conditions misérables, explique István Kun, sociologue spécialiste de la pauvreté, dans l'hebdomadaire de centre-gauche Élet és Irodalom: "Les Roms vivent principalement dans les régions de Hongrie considérées comme les plus pauvres de l'UE. Même dans ces régions, la plupart des familles roms sont les plus pauvres parmi les pauvres. … Leur seul moyen de ne pas souffrir du froid en hiver est de réussir à 'se procurer' du bois, de quelque façon que ce soit. Ce qu'ils mangent ? Le moins cher. Sachant que dans les villages, le pain est presque deux fois plus cher que dans les supermarchés des villes. De même que toutes les autres denrées, du lait à la charcuterie. Dans ces conditions, beaucoup de familles roms vivent au jour le jour. … Beaucoup d'entre elles ont même pris l'habitude d'acheter pour leur propre consommation des aliments pour animaux à bon marché, comme des salamis pour chien. Ces personnes sont profondément marquées par la pauvreté, psychologiquement et physiquement."

Népszava - Hongrie | 03.08.2010

Les Hongrois graissent la patte de leurs médecins

En Hongrie, les patients ont l'habitude de graisser la patte de leur médecin traitant en leur versant des gratifications. Dans le quotidien de gauche Népszava, l'essayiste István Kun se demande pourquoi : "Ne tournons pas autour du pot ! Si l'on pense que ces gratifications sont un don naturel du patient et ne sont pas illégales, on devrait essayer une fois avec d'autres fonctionnaires. … Il y a eu de nombreuses évaluations ces dernières années sur le montant annuel de ces gratifications. Celles-ci ont atteint 33 à 99 milliards de forints [117 à 351 millions d'euros]. … Une somme exorbitante ! … On peut se demander pourquoi les patients accordent ces gratifications ? Sont-ils si reconnaissants ? La misère du médecin leur importe-t-elle ? Autrement dit, leur honoraires limités leur tiennent-ils tant à cœur ? … Et pourquoi tous paient, des riches aux plus pauvres ? … En général, il est admis que ces gratifications sont données en remerciement. En aucune façon. On paie bien plus par PEUR ! Personne ne veut mourir avant son heure ou être prostré dans son lit pour le restant de ses jours."

» Liste des auteurs


Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

D'autre contenu