Navigation

 
Important :
Vous vous trouvez sur le site des archives euro|topics. Vous pouvez consulter notre revue de presse quotidienne à l´adresse www.eurotopics.net.

Home / Liste des auteurs


Kühnlenz, Andre

Kommentator Wirtschaftsblatt Österreich


RSS S'abonner aux textes de "Kühnlenz, Andre" sous forme de fil RSS


Dans la revue de presse européenne, euro|topics a cité jusqu'à présent 3 articles de l'auteur.


Wirtschaftsblatt - Autriche | 19.01.2016

L'UE devrait émettre des 'refugee bonds'

Les pays qui portent la plus grosse charge dans la crise des réfugiés grèvent leurs budgets nationaux dans une mesure bien plus grande que ne le font les autres Etats, souligne le journal économique libéral Wirtschaftsblatt, qui propose l'adoption de "refugee-peace-bonds" (obligations pour la paix et les réfugiés) : "L'argent ne suffit pas à lui seul pour venir à bout des flux de réfugiés, mais sans argent, rien ne va. Faute de solidarité avec des pays comme l'Allemagne et l'Autriche, une solution s'impose à l'UE : qu'elle emprunte de l'argent à des investisseurs privés, qui de toute façon sont désespérément à l'affût de placement. Le fonds de sauvetage devrait actuellement proposer un taux d'intérêt de 1,6 pour cent par an, sur une durée de 30 ans. Cette charge pèserait uniquement sur les pays qui n'accueillent pas de réfugiés. Il va de soi que les Etats-Unis pourraient également s'associer au financement - mais sans intérêts ni remboursements."

Wirtschaftsblatt - Autriche | 18.03.2015

L'Europe fait bien de se rapprocher de la Chine

L'Allemagne, la France, la Grande-Bretagne et l'Italie entendent participer au développement de la nouvelle banque d'investissement chinoise AIIB, qui a vocation à financer des projets d'infrastructures principalement en Asie, selon les intentions de Pékin. Le journal économique libéral Wirtschaftsblatt se félicite que face aux réticences des Etats-Unis, ces pays n'obtempèrent pas : "Les gouvernements européens et ceux des pays limitrophes de la Chine ont compris depuis longtemps qu'ils ne pouvaient pas enrayer les projets mondiaux de Pékin, quoi qu'en pense Washington. En effet, il est indéniable que le poids économique de cet immense empire lui permet de mener à bien ses projets. Et il ne peut être que de bonne augure d'entretenir dès aujourd'hui de bonnes relations avec la superpuissance mondiale de demain, qui pourrait un jour voler la vedette aux Etats-Unis. Dans ces conditions, mieux vaut s'associer à eux pour pouvoir exercer une certaine influence sur les nouvelles institutions ; c'est le calcul que font Berlin, Paris, Londres, et Rome, mais aussi Singapour, et probablement bientôt aussi Sydney ou Séoul."

Wirtschaftsblatt - Autriche | 16.01.2014

L'UE doit clarifier la nature des placements chinois

Les réserves de devises chinoises ont atteint en ce début d'année le montant record de 3.820 milliards de dollars. La Banque centrale chinoise n'a toutefois pas précisé la nature des placements effectués. Or cette information présenterait un intérêt tout particulier pour l'Europe, commente le journal économique Wirtschaftsblatt : "En tant que citoyens éclairés de la deuxième zone économique de la planète, nous aimerions bien connaître le degré de dépendance chinoise de telle ou telle capitale. Quelle est la marge de liberté dont disposent encore les gouvernements dans leurs choix ? Pékin a-t-elle déjà son mot à dire quand les Etats décident de leurs dépenses ? Quelle peut être l'efficacité des sanctions de la Commission européenne en cas de litiges commerciaux, si la Chine est susceptible à tout moment de fermer le robinet du crédit ? Il convient de préserver l'indépendance démocratique des Etats de la zone euro. De ce point de vue, mais aussi pour des raisons économiques, il est primordial d'apprendre le plus rapidement possible le détail de ces informations."

» Liste des auteurs


Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

D'autre contenu