Navigation

 
Important :
Vous vous trouvez sur le site des archives euro|topics. Vous pouvez consulter notre revue de presse quotidienne à l´adresse www.eurotopics.net.

Home / Liste des auteurs


Kopušar, Sebastijan


RSS S'abonner aux textes de "Kopušar, Sebastijan" sous forme de fil RSS


Dans la revue de presse européenne, euro|topics a cité jusqu'à présent 4 articles de l'auteur.


Delo - Slovénie | 01.04.2015

Poursuivre à tout prix les négociations sur le nucléaire iranien

Les négociations sur le nucléaire iranien se poursuivent à Lausanne. Censées initialement s'achever mardi, aucun accord n'a encore été signé. Si l'on songe aux conséquences possibles d'une rupture des négociations, il paraît tout à fait indispensable de poursuivre les débats, juge le quotidien de centre-gauche Delo : "Bien que la Russie soit en train de mener une guerre froide avec l'OTAN, elle tient à la poursuite des négociations. Cela montre que la bombe atomique iranienne représente une véritable menace. Une menace, car on ignore ce que l'ayatollah Ali Khamenei pourrait faire d'une telle arme. L'autre danger, ce serait la course à l'armement nucléaire que déclencherait une telle perspective dans la région. Or, le Proche-Orient est déjà en train de se morceler en blocs sunnites et chiites. Face à ces nombreux problèmes, la nécessité de parvenir à un accord solide s'avère donc primordiale."

Delo - Slovénie | 02.01.2015

Le spectre de l'Irak plane sur l'Afghanistan

Le 31 décembre, l'OTAN a mis fin à son engagement militaire en Afghanistan. Il est prévu que 12.000 soldats restent dans le pays pour former et soutenir l'armée afghane. Mais les problèmes du pays sont loin d'être résolus, rappelle le quotidien de centre-gauche Delo : "La débâcle des Etats-Unis en Irak est prémonitoire de ce qui se produit quand, après une thérapie erronée, le patient est livré à lui-même pour guérir. La communauté internationale doit avant tout faire pression sur l'Arabie Saoudite et sur les généraux pakistanais qui maintiennent les talibans au pouvoir. De plus, pendant de nombreuses années, l'Afghanistan aura besoin d'aide financière et de soutien pour assurer ses propres forces de sécurité. Le pays a également besoin d'aide pour mettre en place un système de justice et d'éducation, et pour renforcer la société civile. Car c'est par les livres, et non pas par les armes, que l'on vient à bout de régimes moyenâgeux."

Delo - Slovénie | 30.05.2014

Le funeste projet antiterroriste d'Obama

Lors d'un discours prononcé à l'école militaire de West Point, le président américain Barack Obama a annoncé mercredi vouloir mener à l'avenir une politique étrangère davantage axée sur la collaboration internationale que sur les interventions armées. Il entend créer un 'fonds de partenariats contre le terrorisme', d'un volume de cinq milliards de dollars, afin de former des unités dans les Etats partenaires. Une proposition que critique vivement le quotidien de centre-gauche Delo : "Certaines mesures semblables ont été à l'origine de guerres sanglantes, comme celle au Nicaragua [où les Etats-Unis ont soutenu les rebelles dans la lutte contre le gouvernement de gauche, de 1981 à 1990], d'autres n'ont fait qu'entacher un peu plus la réputation des Etats-Unis. Le réseau terroriste d'Oussama ben Laden a été formé par des moudjahidines armés par les Américains eux-mêmes pour lutter contre les Soviétiques en Afghanistan. Ce n'est pas en livrant davantage d'armes aux régimes moyenâgeux qu'on les tirera de l'obscurantisme, mais avec davantage de livres. C'est à [la prix Nobel de la paix] Malala Yousafzai qu'on devrait confier la politique extérieure des Etats-Unis."

Delo - Slovénie | 10.09.2013

La Russie pour tirer les Etats-Unis de l'impasse

L'initiative de la Russie en Syrie pourrait aider les Etats-Unis à sortir de l'impasse diplomatique, commente le quotidien de centre-gauche Delo : "L'Amérique est certainement une piètre police mondiale, mais c'est la seule existante. On a pu s'en rendre compte dans les Balkans, avec l'intervention tardive en Bosnie et les combats au Kosovo. Il est ironique que ce soit la diplomatie russe qui aidera peut-être les Etats-Unis à sortir de l'impasse. Moscou a demandé à Damas de placer son arsenal chimique sous contrôle international. Cet appel renforce l'ultimatum lancé hier par John Kerry à Assad. Simple figure rhétorique au départ, il devient une véritable opportunité. La Maison-Blanche pourrait ainsi se tirer d'affaire, et Assad échapper aux bombardements américains. Mais cela ne changera rien à la sanglante réalité, à savoir que cinq syriens meurent toutes les 45 minutes. Avec ou sans armes chimiques."

» Liste des auteurs


Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

D'autre contenu