Navigation

 
Important :
Vous vous trouvez sur le site des archives euro|topics. Vous pouvez consulter notre revue de presse quotidienne à l´adresse www.eurotopics.net.

Home / Liste des auteurs


Jager, Vasja


RSS S'abonner aux textes de "Jager, Vasja" sous forme de fil RSS


Dans la revue de presse européenne, euro|topics a cité jusqu'à présent 4 articles de l'auteur.


Večer - Slovénie | 19.11.2012

Une mobilisation sociale trop faible en Slovénie

Près de 30.000 personnes ont manifesté samedi dans la capitale slovène, Ljubljana, afin de protester contre le programme d'austérité mené par le gouvernement. Pour le quotidien conservateur Večer, la mobilisation n'a pas été assez importante : "Si les syndicats se sont détachés de la politique, ils ne profitent pas des rassemblements comme celui de samedi pour rompre définitivement avec elle. … Les manifestations ont montré que les syndicats ne parviendront pas à inciter la population à lutter pour de nouvelles valeurs et les changement politiques. C'est plutôt l'apanage d'autres groupes, davantage disposés à la violence [comme lors des manifestations contre le maire de Maribor]. Ces groupes puisent leur légitimité dans la misère et la morale du citoyen moyen. … Les syndicats doivent promettre leur soutien à ces groupes, car ceux-ci sont l'expression directe de la volonté populaire. On peut bien sûr se demander si ces groupes peuvent durablement contribuer au bien commun."

Večer - Slovénie | 18.04.2012

Une austérité injuste en Slovénie

En Slovénie, les employés du service public font grève ce mercredi pour protester contre les coupes salariales prévues par le gouvernement conservateur du Premier ministre Janez Janša. Les mesures d'austérité, censées soulager le budget de 800 millions d'euros, sèment la discorde entre public et privé, estime le quotidien Večer : "La grève lancée par le secteur public aujourd'hui symbolise le moment où la lutte mondiale entre deux concepts - le capitalisme libéral et la solidarité - devient chez nous un conflit ouvert. … Les deux concepts ont leur logique. Le concept du gouvernement, c'est-à-dire le concept libéral, prouve chiffres à l'appui que les salaires sont plus élevés dans le secteur public que dans l'économie, et qu'ils constituent un poids important pour le budget. La politique appelle les employés du secteur public à être solidaires des milliers de travailleurs qui feraient tout pour avoir un emploi. … Le gouvernement de Janšas tente obstinément de semer la discorde entre les employés du public et du privé : car plus les uns sont faibles, plus il est facile de s'appuyer sur leur exemple pour manipuler les autres."

Večer - Slovénie | 16.08.2011

Autoroutes : la privatisation a un coût

Le ministre slovène des Transports, Patrik Vlačič, a déclaré vouloir privatiser les deux autoroutes slovènes, les coûts de la construction d'un nouvel échangeur d'autoroute, évalués à l'origine à 1,4 milliards d'euros, ayant quadruplé depuis. C'est pourtant le citoyen qui devra payer au final, critique le quotidien conservateur Večer : "Ce sont les grands patrons qui ont empoché cet argent, en premier lieu Ivan Zidar du groupe de construction slovène SCT Holding. La société autoroutière Dars est en déficit de 4,2 milliards d'euros. Si Dars ne rembourse pas cet argent, ce déficit figurera dans le budget public, car c'est l'Etat qui garantit les crédits de Dars. … La vente de Dars et de ses dettes reste donc le dernier moyen pour la Slovénie. Tout cela serait bien joli si le poids financier des achats illégaux des grands patrons ne venait pas grever une nouvelle fois les citoyens. Car les bienfaiteurs étrangers ne compenseront pas les dettes de Dars avec leur propre argent, mais bien avec le nôtre : au moyen du paiement de péages. On peut voir ce que cela signifie en se tournant vers l'Italie. Le coût des péages y a augmenté annuellement deux fois plus vite que l'inflation après la privatisation des autoroutes."

Večer - Slovénie | 15.01.2010

Contrôler les cadeaux des politiques

Le gouvernement slovène a décidé de relever le salaire minimum. Le quotidien Večer indique que cette décision doit être saluée avec prudence : "Car la crise se calme déjà de nouveau. Le gouvernement aurait pu éviter de nombreux drames des familles ouvrières, mais elle a joué la montre pour les employeurs. Cette fois-ci du moins, ceux-ci n'ont pas pris le dessus ; dans le dernier accord conclu entre gouvernement et syndicats, qui n'est plus qualifié de dialogue social que par les politiques slovènes, leur avis n'a pas été pris en compte. … Le président du syndicat Pergam, Dusan Rebolj, prévient toutefois qu'il pourrait s'agir d'une manœuvre du gouvernement, avec laquelle celui-ci élève certes le salaire minimum tout en diminuant toutefois les autres revenus des travailleurs. Reste la question des conditions liées à ce cadeau gouvernemental. Ou comme le dit un proverbe slovène : méfie-toi des politiques qui font des cadeaux."

» Liste des auteurs


Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

D'autre contenu