Navigation

 
Important :
Vous vous trouvez sur le site des archives euro|topics. Vous pouvez consulter notre revue de presse quotidienne à l´adresse www.eurotopics.net.

Home / Liste des auteurs


Israel, Stephan


RSS S'abonner aux textes de "Israel, Stephan" sous forme de fil RSS


Dans la revue de presse européenne, euro|topics a cité jusqu'à présent 4 articles de l'auteur.


Tages-Anzeiger - Suisse | 30.11.2015

Réfugiés : l'UE paie pour se désolidariser des migrants

Lors du sommet extraordinaire qui s'est tenu ce week-end, l'UE et la Turquie se sont mises d'accord sur une coopération en vue de juguler la crise des réfugiés. La Turquie s'engage notamment à mieux contrôler ses frontières. En contrepartie, l'UE promet de relancer les négociations d'adhésion du pays et de libéraliser la délivrance de visas pour les ressortissants turcs à partir de l'automne 2016. Le quotidien de centre-gauche Tages-Anzeiger pointe un arrière-goût désagréable : "Dans ses grandes lignes, l'accord passé entre l'UE et la Turquie va dans le bon sens. … Mais il reste vague sur un point crucial : définir combien de demandeurs d'asile syriens se trouvant dans des camps de réfugiés turcs les Etats de l'UE pourraient directement prendre en charge si les dirigeants à Ankara remplissaient leur partie du contrat, à savoir rendre la frontière hermétique. Un engagement concret de la part des Européens aurait pu dissiper la fâcheuse impression que l'on veut s'affranchir de la solidarité avec les réfugiés en déboursant des milliards."

Tages-Anzeiger - Suisse | 07.10.2015

La liberté d'Internet en danger

Suite à l'invalidation de "Safe Harbor" par la CJUE, les Etats-Unis et l'UE doivent de toute urgence définir un nouvel accord, exige le quotidien de centre-gauche Tages-Anzeiger : "Il fut un temps où Internet était synonyme de liberté sans limite. Entre-temps, le Web a perdu sa candeur initiale. Il est menacé de fragmentation et de perversion. De la Chine à la Russie, il y a longtemps qu'Internet et les médias sociaux sont devenus des instruments de pouvoir et de contrôle des masses. Des acceptions culturellement différentes de la notion de protection des données occasionnent actuellement d'inquiétantes fractures dans le monde numérique entre l'Europe et les Etats-Unis. Les Etats du monde libre ont tout intérêt à défendre les acquis d'Internet et le potentiel de l'économie numérique. Ceci implique un accord rapide entre l'UE et les Etats-Unis sur un nouveau 'Safe Harbor' digne de ce nom. Si les Européens et les Américains ne sont pas capables de se mettre d'accord sur des normes communes de protection des données personnelles, seuls les ennemis de la liberté - de Moscou à Pékin - s'en réjouiront."

Tages-Anzeiger - Suisse | 15.03.2013

Merkel doit renoncer au tout-austérité

Juste avant le sommet de ce vendredi à Bruxelles, le gouvernement allemand a adopté un budget prévisionnel équilibré. L'obsession austéritaire de l'élève modèle allemand pourrait diviser l'UE, craint le quotidien libéral Tages-Anzeiger : "Merkel ferait bien de faire preuve d'un peu plus de modestie dans le cercle des partenaires européens. L'Allemagne, grande exportatrice, a profité comme personne de l'euro. Même en période de crise de la monnaie unique, le grand de la zone euro a fait son beurre. Berlin emprunte de l'argent frais gratuitement sur les marchés financiers, car les investisseurs cherchent un havre sécurisé dans la zone euro. L'Allemagne profite donc bien de la crise. L'élève modèle pourrait au final être perçue comme une dogmatique, qui a poursuivi ses propres intérêts nationaux sans s'occuper de ses partenaires. Tout le monde doit se serrer la ceinture mais Angela Merkel peut se permettre de le faire plus tranquillement. Il serait néfaste que l'Allemagne atteigne les objectifs budgétaires plus vite que nécessaire, et qu'elle distance encore un peu plus les autres pays de la zone euro."

Tages-Anzeiger - Suisse | 27.09.2012

La Suisse aggrave la crise de l'euro

Dans une analyse publiée mardi, l'agence de notation américaine Standard & Poor's a accusé les rachats de devises par la Banque nationale suisse pour soutenir le franc de renforcer indirectement les déséquilibres des taux d'intérêts dans la zone euro. Plus la crise de l'euro s'aggrave, moins la Suisse pourra rester à l'écart, prédit le quotidien libéral Der Tages-Anzeiger : "L'automne amène une nouvelle épreuve entre le Nord et le Sud, entre le noyau dur des élèves modèles rassemblés autour de l'Allemagne et les lanternes rouges criblées de dettes en périphérie. ... Pas étonnant, face à la nervosité générale, que l'outsider soit porté sur le devant de la scène : la critique formulé par l'agence de notation Standard & Poor's, selon laquelle la politique monétaire suisse renforcerait le clivage de la zone euro, n'est peut-être qu'un début. D'importantes sommes d'argent en provenance de Grèce, d'Italie et d'Espagne ont fui vers la Suisse, des sommes qui manquent aujourd'hui aux gouvernements des pays périphériques. Si la crise de l'euro continue à s'aggraver, la pression exercée sur la Suisse pourrait également augmenter."

» Liste des auteurs


Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

D'autre contenu