Navigation

 
Important :
Vous vous trouvez sur le site des archives euro|topics. Vous pouvez consulter notre revue de presse quotidienne à l´adresse www.eurotopics.net.

Home / Liste des auteurs


Gális, Tomáš


RSS S'abonner aux textes de "Gális, Tomáš" sous forme de fil RSS


Dans la revue de presse européenne, euro|topics a cité jusqu'à présent 2 articles de l'auteur.


Sme - Slovaquie | 01.08.2014

La critique d'Israël et l'antisémitisme, par Tomáš Gális

On compte 170.000 morts après quatre ans de guerre civile en Syrie ; dans une zone qui s'étend de la Libye à l'Irak, des massacres sont perpétrés quotidiennement, mais le monde semble n'avoir d'yeux que pour les victimes palestiniennes, souligne le commentateur Tomáš Gális dans le quotidien libéral Sme, sur fond de critique internationale d'Israël : "Comment l'expliquer ? Par la concentration de journalistes dans cette région ? Parce qu'on exige plus d'Israël que d'autrui ? Les morts musulmans ne sont-ils intéressants que lorsqu'ils sont causés par Israël ? La protestation des médias et de la rue doit certes être prise au sérieux. Il faut définir clairement jusqu'où une intervention militaire est encore une défense, et à quel moment commence un massacre aveugle. … Mais il faut également définir où s'arrête la critique de la politique d'Israël et où débute l'antisémitisme ordinaire. Lorsque dans les grandes capitales européennes, on entend à nouveau des appels à gazer les juifs et que des cocktails Molotov s'écrasent sur les murs des synagogues, la solidarité avec les Palestiniens n'est plus qu'un prétexte. De plus en plus de juifs en prennent conscience et quittent l'Europe pour rallier Israël. Ils préfèrent se rendre dans un Etat dont le droit à exister est contesté en permanence, ce qui en dit long sur l'Europe."

Sme - Slovaquie | 13.05.2013

Obama dans le pétrin

Après le double attentat sanglant à la frontière turco-syrienne, les relations malmenées entre les deux pays se dégradent un peu plus. Pour le quotidien libéral Sme, le président américain Barack Obama s'enfonce dans le pétrin : "S'il devait s'avérer que les explosions sont liées à la guerre civile syrienne, ce serait la deuxième fois que celle-ci coûte la vie à des citoyens d'un pays de l'OTAN. L'année dernière, lorsque six Turcs avaient été tués [lors d'un tir de mortier sur Akçakale], la Turquie avait demandé que l'on déploie des missiles Patriot à la frontière. Aujourd'hui, il y a sept fois plus de victimes. … Obama se retrouve dans une situation peu enviable. Pas un jour ne passe sans qu'on lui rappelle ses propos sur le franchissement de la 'ligne rouge'. … Que les reproches à son encontre viennent de commentateurs de gauche ou de droite, il semblerait que les Etats-Unis, après deux ans de conflit, ne sachent toujours pas quelle position adopter en Syrie."

» Liste des auteurs


Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

D'autre contenu