Navigation

 
Important :
Vous vous trouvez sur le site des archives euro|topics. Vous pouvez consulter notre revue de presse quotidienne à l´adresse www.eurotopics.net.

Home / Liste des auteurs


Foa, Marcello


RSS S'abonner aux textes de "Foa, Marcello" sous forme de fil RSS


Dans la revue de presse européenne, euro|topics a cité jusqu'à présent 4 articles de l'auteur.


Corriere del Ticino - Suisse | 24.11.2015

Dopage : l'action opaque de l'AMA

L'Agence mondiale antidopage (AMA) a suspendu début novembre son antenne russe (RUSADA) en raison de soupçons de dopage. Elle a, par ailleurs, indiqué le 19 novembre qu'elle menait des enquêtes similaires contre d'autres pays. L'AMA fait preuve de doubles standards, fulmine Marcello Foa dans le quotidien libéral Corriere del Ticino : "Dans un article publié le 9 novembre sur notre site, j'avais été l'un des rares journalistes à mettre en évidence comment l'enquête sur le dopage ne regardait pas seulement la Russie mais aussi d'autres pays dont on ne savait rien, la partie du rapport qui les concernait ayant été 'biffée' par l'AMA. Le 19 novembre dernier, l'AMA a diffusé la partie secrète de ce rapport et - qui l'eut deviné ? - il s'avère que cinq autres pays ne sont pas en conformité avec les nouvelles règles antidopage, et que six autres ont été placés sous observation. Nous sommes peu nombreux - vous et moi - chers lecteurs, à l'avoir relevé. … Dans la mémoire collective, la Russie reste le seul 'grand méchant'. Le timing de cette opération de communication a été parfait, une fois de plus. Ainsi va le monde, quand on sait gérer l'information."

Corriere del Ticino - Suisse | 01.10.2015

La volonté de Poutine préférable aux tergiversations d'Obama

La stratégie anti-Assad de l'Occident est déraisonnable, critique Marcello Foa, PDG du groupe médiatique Media TI-Holding, dans le quotidien libéral Corriere del Ticino : "La guerre contre le groupe terroriste Etat islamique est légitime quand elle est menée par Obama, mais ne l'est plus dès lors que c'est Poutine qui la déclare. Les frappes aériennes sont recevables quand elles sont le fait de l'armée française. Mais elles ne le sont plus dès lors que c'est la Russie qui attaque. … Il y a deux poids deux mesures, et c'est insoutenable. Les décisions géostratégiques sont prises sur des bases qui ne sont pas dévoilées à l'opinion, comme cela a toujours été le cas. Nous ne savons pas pourquoi les Etats-Unis tiennent absolument à renverser Assad. L'origine de l'instabilité n'est pas Assad, mais le califat. La ligne défendue par Poutine, qui appelle à former une alliance occidentale contre l'EI, est bien plus claire et convaincante que les zigzags de la politique américaine. Le mal qu'il s'agit de prendre à la racine est le fanatisme de minorités islamiques radicales. Le reste peut attendre."

Corriere del Ticino - Suisse | 06.10.2014

Conflit en Ukraine : le règne de la propagande

Dans un discours prononcé devant la Kennedy School of Government, à l'université de Harvard, le vice-président américain Joe Biden a déclaré que les Etats-Unis avaient contraint l'UE à prendre des sanctions économiques contre la Russie. Une amère vérité dont personne ne parle en Europe, critique le quotidien libéral Corriere del Ticino : "Ces propos ne trouvent aucun écho dans la presse. Pratiquement aucun journaliste n'a été en mesure d'évaluer la portée des propos de Biden. Une grave faute professionnelle qui est tout sauf surprenante. Les médias sont influençables. Aux Etats-Unis comme en Europe. … Lorsque quelqu'un dit la vérité, le monde apparaît sous une lumière tout autre que celle projetée par la propagande officielle. Or si les médias n'en parlent pas, la propagande reste la seule vérité affichée."

Corriere del Ticino - Suisse | 10.02.2014

Les Suisses défendent leur identité

Les Suisses n'ont pas voté contre les étrangers mais pour leur propre souveraineté nationale, juge le quotidien libéral Corriere del Ticino : "Et maintenant, n'allez pas dire que les Suisses sont égoïstes, xénophobes ou même racistes. La Suisse reste et demeure l'un des pays les plus démocratiques, les plus tolérants et les plus altruistes au monde. A l'heure où la souveraineté de l'Etat n'a de cesse de s'amenuiser, la Suisse croit encore aux vertus de la démocratie, et surtout à celles de la démocratie directe. … Cette décision est une décision historique. Elle illustre en effet le sentiment d'un nombre croissant de peuples européens face à l'UE et aux institutions internationales. Un sentiment qui s'exprimera aux élections européennes. … Il s'agit d'une décision non pas rationnelle, mais émotionnelle. Non pas contre mais pour une cause : la défense de soi et de sa propre identité."

» Liste des auteurs


Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

D'autre contenu