Navigation

 
Important :
Vous vous trouvez sur le site des archives euro|topics. Vous pouvez consulter notre revue de presse quotidienne à l´adresse www.eurotopics.net.

Home / Liste des auteurs


Avramov, Dimitar


RSS S'abonner aux textes de "Avramov, Dimitar" sous forme de fil RSS


Dans la revue de presse européenne, euro|topics a cité jusqu'à présent 4 articles de l'auteur.


24 Chasa - Bulgarie | 28.10.2014

Impossibles négociations de coalition en Bulgarie

Après les élections législatives du 5 octobre en Bulgarie, une troisième phase de négociations vient de s'ouvrir mais aucun accord de coalition n'est en vue. Pour le quotidien 24 Chasa, on ne peut s'attendre à la formation d'un gouvernement stable doté d'objectifs clairs : "Si les partis aspirent au pouvoir avant toute chose, ils se craignent les uns les autres, et surtout, ils craignent la responsabilité inhérente à l'affirmation d'un véritable engagement politique. Ils considèrent le pouvoir comme une belle femme avec laquelle ils voudraient avoir une relation d'un soir, sans entrer dans une relation sérieuse. Telle est notre élite politique actuelle : pervertie, anxieuse, incompétente et incapable de transformer la confiance des électeurs en relative stabilité gouvernementale. … Les partis sont à ce point faibles et apeurés qu'ils ne s'entendront sur rien hormis des détails. Pourquoi ? Parce que la plupart d'entre eux sont responsables de la stagnation de l'économie, de l'état lamentable de l'appareil étatique et de l'absence de perspectives sociales."

24 Chasa - Bulgarie | 17.02.2014

Bulgarie : les vandales nationalistes sapent la confiance

Des centaines de manifestants nationalistes ont tenté vendredi de prendre d'assaut la principale mosquée de Plovdid, la deuxième ville de Bulgarie. Auparavant, la communauté musulmane avait porté devant le tribunal la question de la restitution d'une mosquée confisquée au début du XXe siècle par l'Etat bulgare, située dans la ville voisine de Karlovo. Le quotidien 24 Chasa condamne fermement ces troubles : "Le mouvement de protestation de Plovdiv, qui a pris la forme d'un pogrom et d'une éruption de vandalisme, aura des conséquences bien plus graves pour la ville, le climat politique et la confiance internationale dans la Bulgarie que nous ne l'imaginons actuellement. Dans un pays civilisé, on ne peut tolérer qu'une manifestation contre une affaire immobilière dégénère de cette façon, et que d'autres personnes [les Roms et Turcs de Bulgarie] soient discriminées pour des raisons religieuses, ethniques et sociales."

24 Chasa - Bulgarie | 21.02.2013

Personne ne sait comment aider la Bulgarie

Après la démission du gouvernement de Boïko Borissov mercredi, la Bulgarie se trouve dans un état de choc politique, et ni le peuple ni l'opposition n'ont de plan pour l'avenir, analyse le politologue Dimitar Avramov dans le quotidien 24 Chasa : "Je ne vois actuellement aucun dirigeant rationnel susceptible de sortir la Bulgarie de l'ornière. A mon grand désarroi, je n'en vois aucun, pas même dans les rangs du parti de l'opposition socialiste, qui se frotte les mains, et croit que le pouvoir lui tombera tout cuit entre les mains. Erreur ! ... Car les manifestants ont déjà formulé un principe important : ils ne savent pas comment diriger, ni vraiment ce qu'ils veulent, mais ils en ont assez des dirigeants ! Ce message clair s'adresse à tous les politiques qui ont mené au déclin de la Bulgarie ces dernières décennies, et qui ont concédé des secteurs clés tels que le marché de l'énergie à des monopoles."

24 Chasa - Bulgarie | 24.10.2011

Il faut un président bulgare visionnaire

Le premier tour des élections présidentielles qui s'est déroulé dimanche en Bulgarie a été remporté par le candidat du gouvernement de centre-droit. Rossen Plevneliev a obtenu 39,7 pour cent des voix. Il sera opposé au second tour le 30 octobre au candidat arrivé deuxième, le socialiste Ivaïlo Kalfine (29,6 pour cent). Pour le quotidien 24 Klassa, le candidat du gouvernement peut devenir un bon président : "Si Plevneliev veut remporter les élections, il doit présenter une vision moderne de la présidence selon le modèle de l'Europe occidentale, vision qui nous a manqué au cours des huit dernières années. … Mais s'il oublie le rôle du président et son importance pour la conscience et l'esprit de la nation, soit il ne sera pas élu, soit il passera les cinq prochaines années dans une situation très confortable - si ce n'est qu'on lui reprochera au cours des deux premières années d'être la marionnette du gouvernement. Sa décision ne dépend que de lui. … Il a en tout cas l'opportunité de mettre en marche quelque chose de nouveau."

» Liste des auteurs


Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

D'autre contenu