Navigation

 
Important :
Vous vous trouvez sur le site des archives euro|topics. Vous pouvez consulter notre revue de presse quotidienne à l´adresse www.eurotopics.net.

Home / Liste des auteurs


Antich, José


RSS S'abonner aux textes de "Antich, José" sous forme de fil RSS


Dans la revue de presse européenne, euro|topics a cité jusqu'à présent 4 articles de l'auteur.


La Vanguardia - Espagne | 06.07.2012

L'achat d'obligations d'Etat serait solidaire

Le refus de Mario Draghi de racheter des obligations d'Etat espagnoles et italiennes est risqué, commente le quotidien libéral La Vanguardia suite aux déclarations du président de la BCE ce jeudi : "Une mesure encourageante et un discours décevant. C'est ainsi que l'on pourrait résumer la décision de la BCE qui a statué hier la baisse du taux directeur de un pour cent à un plancher record de 0,75 pour cent afin de relancer l'économie. … Si cette mesure, d'un point de vue technique, est positive, pourquoi les marchés ont-ils réagi de manière si agressive ? Notamment parce que le président de la BCE Draghi, lors de la conférence de presse qui a suivi, s'est montré si réservé sur les achats de soutien de dettes espagnoles et italiennes. Ce n'est pas obligatoirement nouveau pour la politique de la BCE mais si l'on regarde la situation difficile en Europe méridionale il semble égoïste et dangereux que Draghi prenne ses distances des dettes publiques des pays à problèmes. … Draghi a provoqué sur les marchés financiers qui dégainent toujours plus vite une aggravation notable des primes de risque et une nette baisse des cours."

La Vanguardia - Espagne | 04.07.2012

L'Espagne doit s'inspirer de la justice française

La police française a perquisitionné mardi le domicile et les bureaux de l'ancien président Nicolas Sarkozy, dans le cadre de l'enquête sur les soupçons de financement illégal du parti conservateur UMP par l'héritière de L'Oréal, Liliane Bettencourt, lors de la campagne présidentielle de 2007. Pour le quotidien libéral La Vanguardia, la justice française doit servir d'exemple à l'Espagne : "Quelle que soit l'issue de l'affaire Sarkozy devant le tribunal, il est évident que les juges ont agi avec un zèle inhabituel, quand on songe que la perte de l'immunité présidentielle intervient un mois après son départ de l'Elysée [le 15 mai 2012]. C'est révélateur de la séparation des pouvoirs politique et judiciaire en France, et nous devrions nous en inspirer. Au final, chacun de nous connaît dans notre pays des affaires judiciaires qui durent si longtemps que l'on en vient à oublier quand elles ont vraiment commencé. Sans parler des procès qui débutent dans un grand battage médiatique et qui finissent en queue de poisson."

La Vanguardia - Espagne | 26.01.2012

Acquitté, mais fini sur le plan politique

Francisco Camps, ancien président de la région espagnole de Valence, qui a dû démissionner après sa réélection en 2011 à la suite d'accusations de corruption, a été acquitté mercredi par le jury populaire. En raison des détails embarrassants relevés au cours du procès, sa carrière politique est vraisemblablement terminée, estime le quotidien La Vanguardia : "L'acquittement a été prononcé au bout de 26 jours de longues audiences au cours desquelles de nombreux témoins et experts ont été entendus, présentant Camps comme étant sans aucun doute coupable. La majorité du jury n'a pas partagé ce point de vue. Camps est en fin de compte innocenté par le peuple, le même peuple auquel il a lancé maintes fois des appels et qui l'avait déjà réélu à une majorité absolue en plein scandale de corruption. Mais en raison à la fois de la démission qu'il a dû présenter et de son comportement au cours du procès, l'ancien président régional peut sans doute faire une croix sur sa carrière politique."

La Vanguardia - Espagne | 09.01.2008

La stratégie risquée de Nicolas Sarkozy

"Sarkozy a obtenu quelque chose d'unique en France : il est à lui seul tout le pouvoir, sans que personne ne parvienne à lui faire de l'ombre", écrit José Antich, directeur du quotidien, qui se montre admiratif face à l'énergie déployée par le chef d'Etat français. "Le défi dans lequel il s'est lancé peut cependant finir par s'avérer problématique. Les Français ne s'attendent pas à ce que le Premier ministre adopte des mesures économiques concrètes. Tous ont compris que les changements dépendent de Sarkozy. Son langage franc et direct n'apporte cependant pas de réponse aux problèmes quotidiens des Français et seules les annonces de projets se multiplient. Beaucoup d'entre eux sont certes ambitieux mais ils ne peuvent être réalisés qu'à long terme. Sarkozy a été élu président car il incarnait mieux que Ségolène Royal l'idée de changement. Le temps joue désormais contre lui (...)."

» Liste des auteurs


Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

D'autre contenu