Navigation

 
Important :
Vous vous trouvez sur le site des archives euro|topics. Vous pouvez consulter notre revue de presse quotidienne à l´adresse www.eurotopics.net.

Home / Liste des auteurs


Altun, Fahrettin


RSS S'abonner aux textes de "Altun, Fahrettin" sous forme de fil RSS


Dans la revue de presse européenne, euro|topics a cité jusqu'à présent 4 articles de l'auteur.


Sabah - Turquie | 07.01.2016

Les Kurdes de Turquie veulent bel et bien leur propre Etat

Le président turc Tayyip Erdoğan a demandé ce week-end la levée de l'immunité du coprésident du parti pro-kurde HDP, Selahattin Demirtaş. Ce dernier est actuellement sous le coup d'une enquête judiciaire après avoir déclaré il y a quelques semaines, dans le cadre d'une conférence, que l'existence d'un Etat kurde était envisageable au siècle prochain. Des propos qui dévoilent les véritables objectifs des Kurdes, souligne le quotidien pro-gouvernemental Sabah : "Devant la moindre caméra qui se présente à eux, les députés HDP louent le mérite démocratique de l'autonomie et réclament son introduction. … Avec ce discours sur l'autonomie, le PKK promeut un agenda séparatiste par le biais du HDP. Le PKK et le HDP se comportent d'une façon qui laisse envisager une éventuelle partition du pays. … Ils tentent à nouveau d'avancer ensemble. En racontant leurs jolies fables d'autonomie, ils s'efforcent d'accomplir leur idéologie séparatiste. La prudence est de mise !"

Sabah - Turquie | 27.07.2015

Le PKK profite du vide au pouvoir après les élections

Après les attaques de l'armée turque sur des positions du PKK dans le nord de l'Irak, le PKK a déclaré caduc samedi le cessez-le-feu largement respecté depuis 2013. Dans le sud-est du pays, les attentats se multiplient, pour certains revendiqués par le PKK. Ce n'est pas un hasard si le PKK choisit le moment des tractations de coalition gouvernementale pour remettre en question le processus de paix, commente le quotidien pro-gouvernemental Sabah : "Le PKK profite de ce qu'il pense être une vacance du pouvoir pour déclarer la guerre à l'Etat. Ceci a été sa plus grande erreur. Un président élu avec 52 pour cent des voix est en poste et domine le processus. Un gouvernement qui dirige le pays depuis des années et mène une collaboration réussie avec tous les protagonistes de l'Etat, tout particulièrement avec le président, reste au pouvoir, même s'il ne le fait que de manière provisoire. … Nous ne devrions pas oublier que l'on ne pourra parler de véritable paix et de véritable solution que dans un contexte exempt de menaces terroristes et de violences."

Sabah - Turquie | 12.02.2015

La Turquie n'est pas une 'république de la haine'

Le vice-Premier ministre turc Bülent Arınç a récemment déclaré que le parti au pouvoir AKP risquait de générer une polarisation de la société. Ces propos suscitent un vif débat en Turquie aujourd'hui. Pour sa part, le quotidien proche du gouvernement Sabah juge cette accusation absurde : "Prétendre que la société turque est coupée en deux témoigne d'une ignorance totale des choses. Proférer de tels propos, cela revient à mener la politique du moindre effort. … La caractéristique principale de l'AKP par rapport aux autres partis, c'est qu'en dépit des positions différentes des citoyens et des contradictions au sein de la société, il s'efforce de représenter tout le monde de la meilleure des façons. … Cessez donc de jouer les Cassandre et de clamer que 'la Turquie s'est transformée en république de la haine'. Vous feriez mieux de vous demander comment accorder une représentation politique aux classes sociales qui connaissent des désagréments."

Sabah - Turquie | 12.01.2015

L'Europe, entre islamophobie et ouverture

Suite aux attentats terroristes qui ont frappé Paris, la politique européenne doit veiller à ne pas souffler sur les braises d'une l'islamophobie incandescente, met en garde le quotidien proche du gouvernement Sabah : "Depuis quelques jours, nous lisons dans la presse que des musulmans ont été la cible d'attaques racistes et anti-islamiques verbales et physiques. Les dirigeants européens font actuellement face à un défi difficile, surtout en France. Si ce défi n'est pas nouveau, le degré de la confrontation est monté d'un cran. C'est pourquoi, pour la première fois, ils ont fait preuve de tact et de précaution pour ne pas établir de lien entre terrorisme et islam. … Il y a deux scénarios possibles : soit ils cèderont à l'extrême droite et au fanatisme, et s'emploieront à instaurer une culture européenne islamophobe. Soit, en se basant sur une nouvelle philosophie de l'unité sociale, ils engageront l'Europe dans la voie de la normalisation."

» Liste des auteurs


Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

D'autre contenu